L'OVNI de Carbondale se révèle être un OCI

Hannivig, Ron: The Miner, jeudi 14 novembre 1974

Home

...Samedi 9 novembre ! C'était une nuit froide, mais rien ne pouvait être froid que le vent soufflant de l'est, la direction d'où IL vint par-dessus le Mont Salem.

Personne ne crût les premiers témoins. Les appels au département de police tombèrent initialement dans des oreilles sourdes : Ca ne serait pas ce qu'ils pensaient. CA devait être une étoile filante ou quelque chose de ce genre.

Personne n'aurait admit la terrible vérité, que ce qu'ils avaient always ...aded had again come to pass — une lanterne avait été repérée dans les cieux de Carbondale.

La vérité ne serait pas, et ne pouvait pas, être acceptée. Tout le monde se souvenait de ce qui était arrivé lorsque la 1ère lanterne avait atterri en 1918. Les résidents de Carbondale de l'ancien temps se souviennent avec effroi du destin de Ike Balforio qui ... nuit ...ely au barrage n° 4. Les souvenirs tragiques de cet incident ...e trops durs à porter. Les gens firent ... usages : CELA devait être une lampe torche dans un ...le, ou quelque chose, mais pas une lanterne !" "Que Dieu nous aide si C'est le cas !"

Mais les appels devinrent trop nombreux pour être ignorés. Il devint vite trop évident qu'une lanterne avait ...e une nouvelle fois fait son apparition périlleuse au-desus de la cité pionnière. La seule chose pouvant être espérée maintenant était qu'un atterrissage n'avait pas été accompli.

Cet espoir fut rayé ... les berges ...n-strewn d'un étang de vase derrière le Parc Russel, lorsque d'anxieux ...s rapportèrent l'observation d'une lueur ...ing de sous les ...es minuscule corps d'eau. La ... fut décrite s'atténuant, puis ...hten, en intervalles réguliers et répétés.

Des citoyens curieux se ruèrent sur le site ... lorsque des observateurs terrifiés se sauvèrent ... après avoir vu la mystérieuse ... dans l'étang. Plusieurs témoins ...ar qu'un officier de police tira avec son ... sur la source bizarre d'illumination, dans un effort futile pour L'éteindre, bien que le chef de police en poste Francis Dottle démente à ce jour qu'aucun coup de fait ai jamais été tiré.

Un expert des ovnis qui se rua sur la scène depuis son bureau à ...udsburg exprima son soulagement que ... des balles n'aient touchée quoi qu'il fut dedans qui émanait la lumière. ... C'EST une lanterne, et nous ne ... pour sûr encore, vous ne pouvez jamais ... quelle pourrait être la réaction face à un slug de calibre," dit l'expert non identifié. L'expert âgé mais toujours énergique exprima des doutes, ...ever, sur le fait que l'objet soit une lanterne "Il n'est pas normal pour une lanterne de pulser à intervales fréquents ...h celle-ci le montre, mais nous ne pouvons être sûrs tant que nous ne l'avons pas récupéré.

La lueur dura pendant ce qu'on rapporta être 9 heures, aboutissant à la spéculation que si ... était vraiment une lanterne alors ces instruments auraient sûrement été améliorés depuis 1918, lorsque Ike Balforio observa une lueur au barage n° 4 pendant 3 h avant d'atteindre sa fin ultime.

Des spectateurs venant de près et de loin commencèrent à arriver, dont plusieurs experts en ovnis. Ceux-ci incluaient Matthew J. Graeber du Centre d'Information de Recherche sur les Ovnis à Philadelphie, Robert D. Barry du Bureau Ovni du 20ème Siècle et Doug Dains de Binghamton, qui représentait le Dr. Allen Hynek du Centre pour les Etudes sur les Ovnis à l'Université Northwestern de Chicago.

Ces experts firent part de leur excitation d'avoir enfin la chance d'obtenir ce qu'ils avait toujours recherché — un exemple concret de phénomènes aériens jusqu'ici inexpliqués. Ils étaient loin de réaliser, dimanche, que le jour suivant leurs rêves les plus fous deviendraient réalité avec l'extraction de l'objet inconnu de l'étang.

Une tentative fut faite de récupérer l'objet avec un filet, mais la chose fut perdue dans les profondeurs encrassées après avoir été momentanément attrapée. Des compteurs Geiger furent utilisés pour essayer d'établir l'existence d'une radioactivité anormale quelconque (une lecture élevée pourrait indiquer la présence d'une lanterne alimentée au nucléaire). Rien de définitif ne put être déterminé d'après les tests cependant, aucun des experts ne sachant quel niveau de radioactivité était normal pour Carbondale. En tout cas, les compteurs Geiger ne montrèrent rien de dramatique, confirmant le fait que, si l'objet en question était en fait une lanterne, elle devait sûrement être alimentée de manière conventionnelle.

Des moments angoissants prirent régnèrent le dimanche après-midi sur le site lorsque la Police de Carbondale et des membres de la Patrouille Aérienne Civile dégagèrent les environs immédiats. Les badauds ne voulaient pas quitter le site, espérant contre tout espoir voir la récupération de quelque chose de choquant — peut-être même une lanterne. Ce qui fut qualifié par certains observateurs comme une "quasi émeute" éclata entre certains civils récalcitrants et la P.A.C.

Alors que des centaines de badauds, la nation et l'équipe du Miner attendaient avec anxiété...
L'écusson de la Patrouille Aérienne Civile

Dans le même temps, à l'Hôtel de Ville, Sgt. Albert Mazza installait les téléphones lorsqu'un véritable déluge d'appels arriva de tout le pays de la part de personnes intéressées qui avaient entendu parler aux actualités nationales de l'existence possible à Carbondale d'une lanterne.

Sur le site, les compagnies de pompiers locales du haut et du bas de la vallée commençaient à arriver en préparation du pompage de l'étang, tandis que la pelleteuse d'une société de construction était utilisée pour dégager un canal sortant du bassin.

Des équipes de télévision arrivaient d'aussi loin que Philadelphie, et l'excitation monta lorsque 2 plongeurs de la région de Syracuse attendaient à côté l'ordre de plonger.

Le chef en fonction Dottle donna l'ordre à approximativement 15 h 00 lundi après que l'eau dans l'étang soit tombée à un niveau acceptable.

le plongeur, palmes en l'air, plongeait dans les plonfondeurs murky...
Le plongeur, palmes dans les airs plongeait dans les plonfondeurs murky...

La tension emplissait l'air alors que le plongeur s'attachait à une ligne de vie. Tirant une leçon du destin de Ike Balforio, il souhaite ne pas prendre de risque au cas où ce soit en fait une lanterne qui soit trouvée. Il embarqua sur la barque et fut emmené à l'endroit où la lueur avait été vue. Alors qu'il disparaissait dans les eaux acides la foule tout entière haletait dans l'expectative. Les experts attendaient la découverte. La police et la Patrouille Aérienne Civile attendait à côté en cas d'urgence.

et il remonta... "la lanterne"
et elle remonta... "la lanterne"

Le plongeur émergea en 5 mn environ, tenant un objet. Alors que des centaines de personnes regardaient, il fut bientôt apparent que les pires craintes de la populace étaient venues à passer. Dans la main du plongeur était une lanterne.

Etonnamment une petite panique fut montrée par le throng. Certains courûrent. Certains s'effondrèrent et crièrent. La plupart restèrent calmes mais gardèrent leur distance derrière la barrière de chaînes de 7 pieds sur le terrain extérieur au Parc Russel.

Les autorités déclarèrent le cas clos, bouclant l'affaire avec une conférence de presse ce soir-là à l'hôtel de ville. L'ovni fut officiellement déclaré être un OCI (Objet Coulé Identifié), et une prière collective fut faite que rien ne soit sorti de l'incident.

Home