Science

Le traffic aérien était léger à l'aéroport de Washington à minuit la semaine dernière, et l'écran radar de l'Autorité Aéronautique Civile était pratiquement vide. A un groupe de blips brillants se montrèrent. L'opérateur estima qu'ils se trouvaient à peu près à 15 miles au sud-ouest de Washington. Plus les blips disparurent brusquement et réaparurent queqlues secondes plus tard au-dessus du nord-est de Washington. L'opérateur appela son chef, le contrôleur sénior Harry Barnes (39 ans) un diplômé de l'Institut Technique de Buffalo qui avait travaillé pour la CAA comme expert en électronique depuis 1941. L'opérateur dit à Barnes: Voilà des soucoupes volantes pour vous.

Barnes rit d'abord, mais les blips continuaient à s'afficher sur tout l'écran. Parfois ils stationnaient, parfois ils volaient lentement et parfois incroyablement vite. Les techniciens vérifièrent le radar ; il fonctionnait correctement.

Au-dessus de la Maison Blanche

Barnes commença à s'inquiéter lorsqu'il vit les blips apparemment voler au-dessus de la Maison Blanche et d'autres zones interdites. Il appela la tour de contrôle de l'aéroport. Pour sûr, son radar montrait les étranges blips, lui aussi. Lorsque les hommes de la tour mesurèrent la vitesse d'un blip rapide, ils trouvèrent qu'il avait volé sur 8 miles à 7200 miles/h.

Maintenant les blips sur l'écran de Barnes se déplaçaient vers la base aérienne d'Andrews à environ 10 miles à l'est. Barnes appela la tour d'Andrews. Rien d'étrange n'était visible sur son radar, mais des hommes de la tour et un engagé sur le terrain virent une lumière unique, ronde et orange, dérivant dans le ciel du sud. C'en était assez pour Barnes. Il appela le Commandement de la Défense Aérienne et signala qu'un objet non identifié se trouvait au-dessus de la région de Washington. Puis il dit à un pilote de ligne, C. S. Pierman des Capital Airlines, qui s'apprêtait à décoller pour Pittsburgh, de regarder s'il voyait des objets mystérieux. Pierman grimpa à 6000 pieds et se dirigeait au nord-ouest. Barnes & Co. virent un groupe de blips étranges autour du blip fait par l'avion de Pierman et Pierman repéra une lumière blanche comme une étoile filante. Elle fonça au loin, et son blip disparût de l'écran de Barnes.

L'Air Force à la rescousse

Venant d'une base de Delaware arriva un vol de chasseurs à réaction F-94 équipés de radars. Avant qu'ils aient atteint Washington, tous les blips s'étaient éteints. Les jets ne virent rien du tout. Mais lorsque les jets partirent les blips réapparurent, jouant sur tout l'écran. Barnes dit : comme un groupe de gamins. Il appela tous les avions de ligne volant près de Washington, et demanda à leurs pilotes de signaler tous objets étranges. 1 pilote vit une lumière blanche, se déplaçant rapidement. Mais pendant tout ce tumulte, d'autres radars près de Washington (e.g. Quantico et Fort Meade) ne virent rien d'inhabituel.

Tout le reste de la semaine, quelques blips étranges apparurent [now & then]. Puis la nuit de samedi ils [broke out all over], quadrillant la capitale comme ils l'avaient fait la semaine d'avant. Cette fois, le radar d'Andrews voyait les choses lui aussi. 1 blip s'accrocha au-dessus de Bolling Field, à travers le Potomac depuis l'aéroport, mais des observateurs à Bolling ne virent rien dans le ciel. Certaines pilotes de ligne virent des lumières mystérieuses ; d'autre ne virent rien.

Depuis Delaware décolla un autre vol de chasseurs de nuit. Cette fois les blips ne s'éteignirent pas. Ils restèrent sur les écrans au sol tandis que les jets fonçaient parmi eux. Mais seul 1 pilote vit une lumière, 1 autre vit un blip douteux sur son écran. Il s'éteignit avant qu'il puisse tirer.

Qu'étaient les mystérieux blips ? L'Air Force, à moins qu'elle n'essaie de cacher quelque mystérieux gadget en sa possession (e.g. une contre-mesure radar), était aussi baffled que quiconque d'autre. Comme on pourrait l'attendre l'invasion fantôme touched off a whole new rash d'histoire de soucoupes volantes. Mais si les hommes de Mars étaient vraiment au-dessus, la partie la plus étrange de toute l'histoire fut le fait que parmi tous les signalements conflictuels, aucun radar au-delà d'un rayon de 10 miles à Washington ne signala voir quoi que ce soit d'inhabituel à aucun moment.