Le projet Pounce

Hughes Aircraft construisit le système radar utilisé dans les F-94C. Ce site d'essais Starfire opéré par Hughes montre une installation de triple caméra (flèches) montée dans le compartiment dans le nez du chasseur. Ceci ressemble probablement au package caméra prévu pour les intercepteurs du Projet Pounce.
Photographie au télescope d'Adamski, le 5 Mars 1951

Au printemps 1952 le colonel Methany (convaincu de la réalité des ovnis et de leur origine interplanétaire) de l'ADC de Kirtland, 34ème Division de Défense Aérienne, propose de modifier les intercepteurs Lockheed F-94C Starfire avec des caméras dans le nez des appareils pour obtenir des photos rapprochées d'ovnis. Ils devraient être placés en alerte 24/7 ("pounce" signifie "attaque") Carpenter, J.: "Kelly's Angels - The Lockheed UFO Case", IUR < NICAP. Cependant ce projet est annulé avec le motif que, en raison de la guerre de Corée, il n'y avait pas suffisamment d'avions disponibles Ruppelt, E. J.: "Project Blue Book and the UFO Story", The Report on Unidentified Flying Objects, Doubleday 1956.

Le projet Pounce est décrit dans le rapport de la Commission Robertson de 1953 comme une enquête sur les ovnis proposée par la base de l'Air Force de Kirtland au début des années 1950s "Report of Meetings of Scientific Advisory Panel on Unidentified Flying Objects (Robertson Panel)", 14-16 janvier 1953.

Aquarius

Plus tard, dans son document sur le projet Aquarius, William Moore décrit ce projet comme impliquant une équipe de personnel militaire d'élite chargée de se rendre sur le lieu d'un crash d'ovni sitôt que possible, d'en neutraliser les témoins et de nettoyer l'endroit de toute substances étrangères :

(TS/ORCON) PROJET XXXXXX XXXXXX Etabli à l'origine en 1968. Sa mission fut d'évaluer toute information XXXXXXOVNI en rapport avec la technologie spatiale. Le PROJET POUNCE se poursuit XXXXXX XXXXXX

Aucune preuve probante de l'existence de ce projet du même nom n'a cependant pu être apportée à ce jour.