{{$first?'':' & '}}{{aa.lastName}}, {{aa.firstName}}: ,
Fort Itaipú

Fort Itaipú est une forteresse face à la mer, situé au contrefort Sud de la Baie Santos (Brésil), près de Sao Paulo.

En 1957 il est commandé par le lieutenant-colonel Osmar Ribeiro de Moura.

A 2 h dans la nuit du 3 au 4 novembre, 2 sentinelles voient ce qui ressemble à une étoile se rapprocher à grande vitesse. Le phénomène augmente de taille (de la taille d'un DC-3) et en quelques secondes s'arrête au-dessus du fort, à 50 m d'eux. Il dérive lentement et sans bruit vers le bas, aussi qu'un grand qu'un gros avion, (en forme de disque ?), entouré d'une lueur orange. Soudain il émet un son distinct de bourdonnement, et la chaleur frappe : les 2 hommes sont aveuglés, et 1 s'effondre presque immédiatement. L'autre parvient à glisser pour s'abriter sous les lourds canons et se met à crier, réveillant la garnison.

Alors que les troupes se ruent vers leurs postes de combat, survient une panne électrique complète. Une panique règne jusqu'à ce que les lumières reviennent mais un certain nombre d'hommes parviennent toujours à voir une lueur orange quittant la zone à haute vitesse.

Les 2 hommes sont retrouvé brûlés au 2nd (1er ?) degré sur 10 % de leur corps, l'un inconscient, et l'autre en état de choc.

L'affaire est enquêtée par Olavo T. Fontès.

Le bref résumé de l'incident par l'ambassage brésilienne à Washington
Le bref résumé de l'incident par l'ambassage brésilienne à Washington

Par la suite l'ambassade brésilienne à Washington émet un document avec un bref résumé de l'incident :

Bureau de l'attaché de l'air
Ambassade brésilienne
Washington, D.C., 20008

, au Fort Itapú, situé au voisinage de Santos, Sao Paulo, selon un rapport du Dr. Olavo Fontès, 2 gardes étaient en poste au sommet de la plus haute tour d'observation face à l'océan. Soudain une lumière de couleur orange apparut et se positionna rapidement à 50 m au-dessus de gardes. Avec des armes automatiques inopérantes, ils regardèrent l'étrange lueur et le bruit fort émergeant de l'étrange objet. Soudain les 2 gardes furent touchés par une vague de chaleur intolérable, rendant inconscient l'un d'entre eux. L'autre pensa être en feu, et cria pour alerter les autres. Les troupes dans le fort furent rapidement alarmées en raison d'une panne de l'ensemble des systèmes d'énergie, y compris l'éclairage, les ascenseurs et les armes. 3 mn plus tard l'énergie revint avec de nombreux officiers déclarant avoir vu l'étrange objet montant rapidement vers le ciel. Les 2 gardent avaient des brûlures au 1er et 2nd degrés sur plus de 10 % de leur corps. Le système d'alarme et les horloges électriques automatiques qui avaient été initialement fixées pour 5 h, partirent à 2 h 30 de la même matinée. Après l'incident le Fort est désactivé et des enquêtes de la Police Secrète Brésilienne et par la suite de responsables nord-américains furent menées. Les résultats n'ont pas été rendus disponibles.

Références :