L'article à la une de novembre de UFO Magazine, rédigé par Jeremy Vaeni, donna aux gens une rare vision de ce qui se passe derrière le rideau tiré devant les tactiques de certains chercheurs sur les enlèvements extraterrestres. Alors que certaines personnes faisaient entendre leur sincère dégoût et indignation, un silence presque absolu rêgnait chez les membres principaux et vétérans de la communauté. Depuis mon retour à Manhattan, j'avais eu de nombreux échanges personnels avec Emma et avais écouté ses clips audio douloureusement extraits tirés de 180 h de "traitement" et d'hypnose par Jacobs — par téléphone, pas moins, et entre continents. Wafted about for 180 h on waves d'imagerie science-fiction/extraterrestre/hybride, bouts de souvenirs et de rêves, le tout entremêlé des couches frisonnantes d'anecdotes pré-hypnose suggestives de Jacobs, la patiente confiante et vulnérable livra à Jacobs le récit espéré d'hybrides prédateurs parmi nous — exactement ce qu'il avait demandé pour le livre qu'il écrivait. Cependant, il s'agit de tout sauf d'une expérience d'enlevée typique : des rencontres sexuelles violentes avec un hybride humain/extraterrestre ; la demande du bon docteur (en Histoire, pas un doctorat médical) de lui envoyer ses culottes, non lavées, pour pouvoir tester la présence de sperme extraterrestre ; et la proposition qu'elle porte une ceinture de chasteté avec des clous en travers de l'ouverture vaginale, qu'il avait trouvé pour elle dans (selon les termes de Jacobs) un sex shop spécialisé dans le bondage/la domination, un endroit que j'ai fréquenté assez souvent Woods, E.: "Dr. David Jacobs' Hypnotic Suggestions to Wear a Chastity Belt - (MP3)", My Anomalous Experiences.

Dans des sessions ultérieures, Jacobs, hyperventilant, peut être entendu dire à Emma être en grande difficulté — qu'un hybride outré (qui sait que Jacobs est la seule personne sur la planète, autre que Hopkins, à connaître le destin maléfique qu'il préparent à l'humanité) — que cet hybride lui envoie des messages de tchat menaçants sur son compte AOL pour le faire cesser et arrêter son travail avec l'enlevée Emma Woods. Jacobs est "l'homme qui en sait trop".

Messages de tchat personnes d'un hybride assoiffé de sang qui est entièrement théorique. Ce n'est pas plus hallucinatoire que ça.

Ayant peur pour sa vie, Jacobs panique. Pour se débarasser du malin hybride, le bon chercheur inculque délibérément dans l'esprit hypnotisé d'Emma l'information qu'il est maintenant expert sur cette épidémie publique, qu'elle souffre de Trouble de la Personnalité Multiple — pas d'enlèvements extraterrestres — et qu'elle a besoin de prendre un traitement pour ce trouble Woods, E.: "Dr. David Jacobs' Hypnotic Suggestions of MPD - (MP3)", My Anomalous Experiences (Note à Jacobs : Plusieurs journaux psychiatriques indiquent qu'un traitement médicamentaux n'est pas recommandé pour quelqu'un ayant ce trouble et que le Trouble de la Personalité Multiple, aujourd'hui connu sous le nom de Troube de Dissociatif de l'Identité, est sérieux, chronique et que la personne en souffrant court le risque de faire des tentatives de suicide, s'auto-mutiler, être l'objet de violences, abus par des substances et de victimisations répétée par d'autres. Bel appel, DocteurPratiquant-la-Médecine-sans-license. Sauvez votre peau et la patiente sera condamnée).

Je pose la question : Que serait-il arrivé à un psychothérapeute autorisé qui aurait faussement assuré à une patiente hypnotisée qu'elle avait une maladie mentale incurable qui aurait fait du reste de sa vie un enfer ? Il aurait été traîné en justice, sa licence aurait été suspendue ou révoquée et il n'aurait peut-être jamais été autorisé à repratiquer à nouveau. Un panel de pairs aurait examiné sa conduite professionnelle et rendu des décisions appropriées.

Mais, de toute évidence, dans le monde non-structuré de l'ufologie, rien de toute cela n'arrive à un tel "docteur". Jacobs prit quelques coups sur certains blogs et émissions radio (en particulier dans la couverture sans compromis du cas par Jeremy Vaeni et Jeff Ritzmann de Paratopia et de Gary Haden de Speculative Realms). Son employeur, Temple University, ne sentit pas l'arrivée d'un puissant cabinet d'avocats à l'horizon et dit donc que Jacobs ne faisait pas de la recherche, mais recueillait juste une Histoire orale. Et Budd Hopkins s'y mit avec une lettre à Emma la comparant à George W. Bush envahissant l'Irak, provoquant la mort de milliers de gens, si elle révélait les manières de chevet de son ami à longue distance. Les 2 chercheurs les plus connus en enlèvements de l'ufologie continuent de gagner du terrain sur les ondes, tandis que les leaders du domaine restent largement bouche cousue à propos des révélations grincantes. Aucun des 2 chercheurs ni la communauté ufologique n'a semblé avoir appris quoi que ce soit des erreurs. En fait, le 2010-11-28, Hopkins a déclaré sur l'émission radio populaire Coast-to-Coast que lui et Dave sont très proches quant à la manière dont nous prenons en charge les enlevés qui viennent nous voir.

Dessin par la prétendue enlevée E.N.

Au cours de décembre, les 2 hommes avaient été entendus sur de multiples forums continuant de faire des affirmations extrêmement confiantes sur ce que nous savons et nos preuves évidentes d'enlèvements extraterrestres et notre certitude absolue que des hybrides extraterrestres/humains vivent parmi nous et que les perspectives pour les humains sont sombres. Le tout affirmé sans le moindre doute, sans un atome ou une molécule de preuve tangible. Pas même un fragment d'ADN hybride, qu'il serait assez simple de rapporter de l'une de ces rencontres sur terre — en particulier celles prétendumment sexuelles et violentes. Même un objet simplement touché par une de ces créatures supposées pourrait facilement être analysé avec notre technologie ADN actuelle. La personne vivant l'événement pourrait discrètement prendre un verre, un cheveu, une cuillère, n'importe quoi que l'être a touché et le mettre dans un sachet, puis contacter un labo ou son représentant local du MUFON. Si l'affirmation selon laquelle des hybrides sont parmi nous est effectivement une hypothèse falsifiable, comme aime à dire Jacobs, il doit y avoir une raison pour laquelle elle ne reste que du vent.

Les gens attirés par le grand mystère des observations d'ovnis et des récits d'enlèvements commençent à devenir plus que conscients que rien de nouveau n'a été appris sur le phénomène depuis bien longtemps. Pendant des années, les histoires d'enlèvements sont restées essentiellement les mêmes dans leur essence : seuls les noms, lieux et quelques détails changent. Une fois, alors que j'étais sur un panel de l'Institut Mindshift dans le Maine, quelqu'un du public me demanda si je n'étais pas juste fascinée et excitée de vivre au milieu de toute cette activité ovni et d'enlèvements. Hum, en fait, non, laissais-je échapper. J'ai été fascinée pendant les 4 ou 5 premières années. Mais 6, 7, 8 ans plus tard lorsque vous entendez toujours la même histoire encore et encore, ça devient un peu ennuyeux. J'ai gardé l'espoir d'une nouvelle perspective, d'une autre manière d'appréhender ce qu'est cette chose ! Mais ce n'est pratiquement jamais arrivé.

Budd Hopkins ne le reconnaîtra jamais, mais ses actions montraient qu'il était tout aussi frustré du manque de nouvelles idées. Après une première interview et une session d'hypnose chez nous avec un d'enlevé parfaitement crédible, bien que classique — qui en particulier voyait les êtres gris avec une sorte de regard acceptant New Age — Budd fit rarement plus de 1 régression hypnotique avec des gens comme ça et rappelait rarement après leurs coups de téléphone qui s'ensuivaient (certains devenant de plus en plus frénétiques). Pour moi, c'était un peu comme ouvrir la tête de quelqu'un avec un ouvre-boîte rouillé, puis de disparaître. Nous eûmes des disputes qui ne débouchèrent sur rien. Il semble qu'il laissait tomber ces gens parce qu'il cherchait quelque chose avec un indice d'octane supérieur.

Cela allait devenir dur pour Budd Hopkins de trouver un cas qui aie quelque chose d'approchant de l'intrigue et de la haute étrangeté du récit qu'il avait présenté dans son livre Witnessed: The True Story of the Brooklyn Bridge Abductions de 1996.

N.D.T.: Jacobs répond aux accusations de Emma Woods sur son site