Comme Phil Plait, du blog Bad Astronomy, l'a fait remarquer plusieurs fois, les astronomes amateurs ne rapportent généralement pas d'ovnis. Pourquoi donc ? Je pense pouvoir dire que le sens donné à cet accronyme a changé au fil des années. À une époque cela voulait dire : Je viens de voir quelque chose dans le ciel, et je n'ai aucune idée de ce que ça peut être. Aujourd'hui OVNI a l'air de vouloir dire : Je viens de voir un vaisseau extraterrestre (ou soucoupe volante si vous préférez) me survoler. Est-ce qu'il arrive aux astronomes amateurs de voir un objet dans le ciel qu'ils n'arrivent pas initialement à identifier ?

Parfois, oui ; mais avec un peu d'obstination, on arrive généralement à déterminer ce que l'on regarde. Une fois que l'on a compris ce que l'on voit, 2 choses se sont produites. Primo, l'objet n'est plus non-identifié, et secundo il n'y a pas de soucoupe volante en vue. Donc, pour les deux significations de OVNI, il n'y a plus rien à signaler. Mais même le voyage à son terme n'aboutit à rien, peut-être le voyage lui-même vaut-il la peine d'être rapporté. Peut-être des astronomes amateurs devraient-il rapporté à l'occasion à OVNI intéressant. Peut-être devrais-je rapporter un ovni. Donc en voici un Phil ; Demandez et vous serez servi.

Dans le milieu des années 1970s, lorsque je travaillais à l'Université d'Alberta, au Département de Physique, dans le groupe d'Astrophysique, l'astronome du groupe obtint l'autorisation d'améliorer l'observatoire, situé à l'ouest de la ville, avec un nouveau télescope plus grand. Une partie du projet impliquait de déplacer l'ancien télescope dans la ville et de l'installer sur le toit du bâtiment de physique, dans un nouvel observatoire au toit coulissant. Ce nouvel observatoire était utilisé pour des travaux pratiques d'astronomie et les vendredi soir, nous y tenions des sessions d'observation publiques.

Un vendredi soir, le ciel était dégagé et la visibilité très bonne. Après que le public soit parti, les étudiants volontaires, qui assistaient le public lors de la session d'observation, saisit l'occasion de suivre ses propres intérêts avec le télescope. Moi-même et un des étudiants de 4ème année étions dehors sur le toit à regarder le ciel, lorsqu'un vol de 4 ovnis nous survola directement. Les ovnis apparûrent assez soudainement, environ 45° au-dessus de l'horizon sud, passèrent directement au-dessus de nous et disparûrent, à nouveau assez soudainement, à environ 45° au-dessus de l'horizon nord.

Les ovnis étaient ronds et blancs, et volaient selon une formation en diamant ; 1 à l'avant, 2 de chaque côté et 1 montant à l'arrière. Ils balayèrent environ 90° du ciel en moins de . Nous faisions tous les 2 face au sud et nous regardions maintenant au nord, lorsque la conversation ci-après s'ensuivit.

Etudiant : Ahhh, vous avez vu ça ?

Moi : Ouais, je l'ai bien vu.

Okaaay. C'était quoi ?

Je ne sais pas, mais gardons les yeux ouverts. Ils vont peut-être revenir.

Nous nous sommes retournés vers le sud et avons commencé à scruter le ciel ; sauf que cette fois nous ne cherchions pas les étoiles, nous cherchions des ovnis.

Avant que je continue ce récit, permettez-moi de m'interrompre et demander s'il y a des questions. Supposez que cet événement se soit arrêté ici (ça n'a pas été le cas). Quelles questions voudriez-vous me poser ? N'allez pas lire plus loin pour l'instant. Arrêtez-vous et réfléchissez aux questions que vous voudriez poser. Maintenant imaginez que vous regardez ça sur Larry King Live. Quelles unités de measure les invités de Larry utilisent-ils généralement lorsqu'ils décrivent des observations d'ovnis ? Quelles unités de mesure devraient-ils utiliser ?

Ci-dessus je vous ai demandé de penser aux questions que vous voudriez poser à quelqu'un qui vient juste d'être témoin d'un ovni ; donc maintenant laissez-moi anticiper les questions que vous pourriez avoir :

Laissez-moi répondre à ces questions dans l'ordre inverse :

Etait-ce le type de réponses que vous attendiez ? Probablement pas si vous aviez l'image d'un épisode typique de Larry King Live sur les ovnis en tête. Lorsqu'ils signalent des ovnis, la plupart des gens font l'erreur d'essayer de donner des valeurs absolues aux tailles, vitesses et distances d'un objet qu'ils sont incapables d'identifier. Pensons une minute à la géométrie de la situation et examinons les implications pour la size, la distance et la vitesse.

Si les objets avaient été très près de nous, alors ils n'auraient pas été très grands et se seraient déplacés à une vitesse peu élevée. Cependant si les objets avaient été à une distance moyenne, alors ils auraient été plutôt grands et se déplaçant à grande vitesse. Bien sûr, si les objets étaient très éloignés de nous alors ils auraient été absolument énormées et auraient eu une vitesse incroyable.

Donc revenons à notre observatoire sur le toit, avec nous deux scrutant intensément le ciel, à chercher des ovnis. Ils revinrent ; 4 ovnis ronds et blancs s'approchaient à nouveau de nous depuis le sud. Lors de leur premier passage, nous avions été complètement pris par surprise, les ovnis étant arrivés et partis avant que nous puissions reprendre nos esprits. Lorsqu'ils firent leur second passage, nous scrutions attentivement les objets pour essayer d'identifier exactement ce que nous regardions. Lorsque les objets nous survolèrent, le sensationnel de l'incident s'évapora en un instant. Nous pûmes tous deux les identifier catégoriquement et prononcèrent le même mot au même moment : des pigeons !

En un instant, 4 ovnis avaient été remplacés par 4 pigeons qui nous survolaient. Qu'y avait-il alors dans nos esprits pour changer des pigeons en ovnis ? C'est un cas classique de voir ce à quoi vous croyez. Je tends à voir les informations venant de nos sens comme passant par des filtres — ou étant assemblées sur des modèles par nos cerveaux — lorsque nous nous efforçons de donner un sens à ce que se passe autour de nous.

Cela veut dire que la même information sensorielle peut être interprétée assez différemment par nos cerveaux en différentes occasions, suivant quels filtres ou modèles sont à l'oeuvre à un moment donné. Dans le cas de nos pigeons, la lumières des lampadaires en bas était réfléchie vers nous bien mieux par leurs ventres ronds et blancs que le reste du pigeon, faisant bien plus ressortir les ventres sur le ciel noir. Essentiellement, dès que nous avons vu les 4 objets ronds et blancs, un filtre ovni s'est activé dans nos cerveaux. Il est vraiment incroyable de voir avec quelle efficacité le filtre ovni a évacué le reste de ces pigeons.

Lors du 1er passage, il n'y avait aucun absolument indice de pigeon. Au moment où les pigeons ont fait leur 2nd passage, chacun de nous a réussi à mettre de côté le filtre ovni et à le remplacer par un autre filtre qui était plutôt OK, qu'est-ce que l'on est vraiment en train de voir ?. Lorsque les pigeons approchèrent, ces ventres ronds et blancs étaient si hypnotisants ; il fallut beaucoup de concentration pour voir au-delà des ventres le reste des pigeons.

De temps à autre, des pigeons survolaient le toit de l'observatoire, et chaque fois que je les remarquais, je voyais d'abord des objets ronds et blancs. Comme pour une illusion d'optique dont je connaissais l'explication, je voyais d'abord l'illusion. À chaque fois je devais me concentrer pour voir un pigeon, au-delà de l'illusion.

Il y a un épilogue intéressant à cet événement. Quelques temps plus tard, lors d'une session d'observation publique, je me tenais à nouveau sur le toit à regarder le ciel. À côté de moi se trouvait un jeune garçon, de 14 ans environ, lorsqu'un pigeon isolé nous survola. Le jeune garçon se tourna vers moi et dit WOW ! Vous avez vu ça ? Un ovni vient juste de traverser la Grande Ourse ! Oui répondis-je, Ca arrive de temps en temps ici, et en fait ce ne sont pas des ovnis, mais des pigeons. Je me lançais alors dans une explication de ventres ronds réfléchissant plus la lumière et de filtres dans les cerveaux préférant filtrer certaines données, etc.

Bien que cet événement aie précédé de 2 décennies la sortie du film Men In Black, j'ai dû donner une image assez proche du personnage de Will Smith essayant de convaincre quelqu'un qu'il n'avait pas vu ce qu'il venait de voir, parce que ce jeune homme n'intégrait rien de ce que je lui disais.

Il savait ce qu'il avait vu (enfin perçu en fait) et ce n'était certainement pas un pigeon. C'était écrit sur tout son visage, un rejet absolu de ce qu'il entendait. Comme on dit, je pouvais presque voir les rouages tourner dans sa tête, alors qu'il essayait de rationaliser ce que je disais avec ce qu'il avait vu (perçu). L'expression sur son visage passa progressivement de l'incrédulité à la compréhension, puis à Eureka ! alors qu'il essayait de comprendre ce qui se passait. Il fit alors un pas en arrière, me pointant du doigt, et cria VOUS FAITES PARTIE DE LA CONSPIRATION !

Cela me surpris complètement et je ne pus donner une meilleure réponse que NON, NON, honnêtement, c'était un pigeon! Et alors il tourna les talons et partit, apparemment confiant de savoir deux choses. D'abord, que des Soucoupes Volantes nous visitent et, ensuite, que grande conspiration est mise sur pied pour empêcher le grand public de le savoir. Et tout ceci parce qu'il n'avait certainement pas perçu un pigeon.