Arcs-en-ciel du 3ème & 4ème ordre

Contrairement aux halos de glace discutés précédemment, les arcs-en-ciel sont des phénomènes de gouttes d'eau 1Une source d'information utile et faisant autorité sur une large gamme d'effets de lumière impliquant des gouttes et des cristaux d'eau est le site web d'optique atmosphérique du physicien Les Cowley. Une wealth de données data et d'applications est également disponible. Les arcs-en-ciel primaires et secondaires courants interviennent autour du point antisolaire, qui est le point vanishing d'une ligne tracée depuis le soleil passant par l'oeil jusqu'au point sur la sphère céleste opposé au soleil. L'arc-en-ciel principal apparait comme un arc de cercle de 42 ° de rayon. Des phénomènes clairement observés à l'azimut du soleil ne peuvent être des arc-en-ciel primaires ou secondaires (de 1er and 2ème ordre).

Il existe cependant des arcs-en-ciel plus rare du 3ème et 4ème ordre intervenant en direction du soleil. L'arc-en-ciel du 3ème ordre n'est qu'environ ¼ aussi brillant que le 1er et le 4ème ordre environ 1/6 aussi brillant. Ils ne sont pratiquement jamais visibles à cause de l'éblouissement du soleil, dans des conditions idéales avec le soleil occulté on pense qu'ils pourraient très rarement être détectés. L'arc du 3ème ordre intervient au même rayon du point solaire que le fait le 1er depuis l'antisolaire, à environ 42 °, et le 4ème intervient immédiatement à son extérieur séparé d'un petit espace, avec l'ordre des couleurs inversé.

Dans ce cas nous pouvons peut-être supposer que le soleil direct à ~45 ° d'élévation est masqué par un nuage et par le haut du pare-brise du cockpit, et un rayon de 42 ° amènerait les arcs près de l'horizon. Peut-être seulement un petit segment isolé d'arc est-il causé par un lot isolé de goutelettes de pluie. Il y a aussi une région où les spectres inversés des 2 arcs concentriques aboutent, dans le rouge, ce qui pourrait apparaître comme une zone sombre entre des régions jaunes plus lumineuses, suggérant l'idée d'une bande sombre rapportée sur chacun des 2 PANs.

Mais ces arcs du 3ème et 4ème ordre sont encore plus larges que ceux plus courants des 1er et 2ème ordre et la paire serait peut-être de 5 ° d'épaisseur, un ordre de magnitude plus gros que la largeur de 0,5 ° des PANs lorsqu'ils furent observés pour la 1ère fois, et la zone sombre (rouge) possible est bien trop large pour être une bande sombre de l'ordre de 0,1 ° de large ou plus petite.

Egalement pour obtenir les formes rapportées brillantes et clairement définies à partir de ces phénomènes faibles et élusifs près de l'éblouissement de la lumière répandue par le soleil semble pratiquement impossible. Et même alors la bande sombre hypothétique dans le rouge doit apparaître sur un arc circonférentiel concentrique au soleil ; mais parce que nos PANs sont presque directement sous le soleil la bande serait disposée horizontalement, et ne couperait pas las PANs verticalement comme observé.

Finalement ces arcs ne peuvent intervenir en l'absence de gouttes de pluie. Les rapports météorologiques et les balayages radar météo disponibles (section 4) n'indiquent pas de pluie dans la zone d'observation 2 Des Fogbows peuvent être causés par des tailles de goutellettes suspendues plus petites que les gouttes de pluie, mais elles sont bien trop diffuses et faibles par rapport à ce que l'on cherche. Cependant voir la section 6d..

Plausibilité (0-5) : 0