Le vol de la fantaisie

Easton, James, août 2000

Depuis plus de 50 ans, la "soucoupe volante" a été une icône puissante et envahissante, inspirant rêves et espoirs ainsi qu'un nombre incalculable de livres et de films. James Easton ré-examine l'observation de 1947 qui nous livra cette phrase descriptive et arrive à une conclusion qui choquera toute la communauté ufologique.

L'ère moderne des ovnis est largement considérée comme ayant débuté le mardi 24 juin 1947, lorsque le pilote privé américain Kenneth E. ArnoldArnold, Kenneth E. rencontra 9 objets volants non-identifiés au-dessus de la chaîne de montagne Cascade dans l'état de Washington. Arnold était une ancienne star du football américain du Dakota du Nord qui vendait, installait et maintenait maintenant des équipement anti-incendie. Il voyageait beaucoup et pilotait un petit appareil Call-Air qui était spécialement conçu pour les régions de haute montagne.

Ce jour fatidique, il volait vers Pendleton (Oregon), avec une escale à Yakima (Washington), après avoir terminé un travail à Chehalis Air Service à Washington. Sa route l'amena près d'une région où un appareil de transport C-46 des Marine était supposé s'être écrasé, sud-ouest du Mont Rainier dans les Cascades. Il y avait une récompense de 5000 $ à quiconque le localiserait, et Arnold s'était donc octroyé une heure pour chercher l'épave. C'est lors de cette recherche qu'il observa 9 objets en formation "eccentrique".

Au début, Arnold pensa qu'il s'agissait d'oies. Puis, comme leur vitesse semblait bien trop grande, il supposa ensuite qu'il devait s'agir d'appareils militaires ; cependant, il était intrigué de ne voir aucun empennage sur eux.

Les objets semblaient se diriger vers le Mont Adams. Les capacités de vitesse des avions à réaction militaires étant un sujet de discussion favori entre pilotes à cette époque, Arnold décida d'essayer de "chronométrer" leur vitesse. En utilisant les deux montagnes comme repères, il mesura le passage à , ce qui lui sembla plutôt rapide.

[...]

Arnold décrivit comme ces 9 objets en formation avaient comme la queue d'un cerf-volant chinois dans le vent, ou des hors-bords sur une mer agitée. Avec une image inhabituelle, il ajouta : ils volaient comme le ferait une soucoupe si vous la faisiez ricocher sur l'eau. Dans la frénésie médiatique qui s'ensuivit, cette phrase, qui visait à décrire leur mouvement, fut mal comprise comme étant une description de l'aspect des objets. Les "soucoupes volantes" étaient nées et faits véritables mis de côté dans l'hystérie qui s'ensuivit.

À partir de ces récits de journaux - avant que la mythologie des "soucoupes volantes" ne s'inscrive fermement dans l'imagination populaire - nous pouvons retrouver les premières expressions d'Arnold. Il décrivit les objets comme plats comme un moule à tarte et avec un peu la forme d'une chauve-souris, selon l'East Oregonian de Pendleton (Oregon) le 26 juin. Il s'agissait de plans en forme de croissant, indiqua le Oregon Journal du 27 juin, citant Arnold disant : On aurait dit qu'ils se balançaient. J'ai cherché les queues mais j'ai soudain réalisé qu'ils n'en avaient pas. Ils avaient la forme d'une demi-Lune, ovale à l'avant et convexe à l'arrière.

Photographie de Kenneth Arnold avec un dessin d'appareil en forme de croissant

Arnold montre un croquis des objets qu'il pense avoir observé [click on the photograph to see an enlargement]. Ceci est notablement différent du profil qui accompagnait son rapport "officiel" à l'Air Force.

Il est clair que Arnold ne décrit pas des ovnis de type "soucoupe volante" tels que nous avons été habitués à les dépeindre. Dans une interview instructive pour KWRC le 26 juin, il confirme ces details incongrus : Je ne pouvais pas voir de queue sur eux. Et, euh, l'ensemble, notre observation de ces vaisseaux-là, n'a pas duré plus de 2 minutes et demie et je ne pouvais les voir pleinement que lorsqu'ils semblaient incliner leur aile, ou quoi que c'était, et que le Soleil se reflétait alors dessus. On aurait dit un moule à tarte qui aurait été coupé en deux avec une sorte de triangle convexe à l'arrière.

Il est intéressant de noter comment, même lors de ces premiers moments, Arnold designe ces objets comme étant des "vaisseaux". Pensait-il déjà que ces objets ne venaient pas de notre Terre ?...