Echo radar enregistré par l'un des F-16 lors de la nuit du 30/31 mars 1990
Echo radar enregistré par l'un des F-16 lors de la nuit du 30/31 mars 1990

Au cours de la nuit du 30 au 31 mars 1990, quand la vague des observations d'ovni battait son plein en Belgique, il y eut un événement qui a fortement polarisé l'attention des médias. La Force Aérienne belge fit décoller deux chasseurs F-16 en vue d'une identification et d'une interception éventuelle. Il était effectivement inhabituel que des militaires cherchent à savoir ce qui se passe en matière d'ovni et... surtout qu'ils le reconnaissent. Aux yeux de certains, c'était même plus important que les nombreuses observations visuelles rapprochées d'ovni qui avaient déjà eu lieu depuis 4 mois. En fait, ce sont des échos anormaux captés par les radars militaires au sol et par les radars aéroportés des F-16 qui ont joué un rôle capital dans le déroulement de ces actions et leurs développements ultérieurs. Nous ferons le point de l'état actuel des analyses et explications de ces données. Nous en dégagerons aussi quelques implications pour l'étude du phénomène ovni.

  1. Des échos radar d'origine météorologique
  2. Le radar doppler à impulsion des F-16
  3. Les enregistrements radar des F-16
  4. Le phénomène ovni