Une question qui a la vie dure

Un pourcentage remarquable de 95 % des américains ont au moins entendu parler ou lu quelque chose à propos des Objets Volants Non Identifiés (OVNI), et 57 % croient à leur réalité New York Times 1973-11-29, p. 45 Klass 1983, p. 3. Les anciens présidents Carter et Reagan déclarent avoir vu un ovni. On trouve des ufologues (néologisme désignant les passionnés d'ovnis) et des organismes privés s'occupant d'ovnis dans tous les Etats-Unis. Beaucoup d'entre eux sont convaincus que le gouvernement US, et en particulier la CIA, sont impliqués dans une vaste conspiration et une dissimulation de ce problème. La thèse selon laquelle la CIA a camouflé secrètement ses recherches sur les ovnis a été l'un des thèmes majeurs des fanatiques des ovnis depuis que le phénomène moderne des ovnis a émergé à la fin des années 1940s Klass 1983, p. 3 Good 1987 Gordon 1991, pp. 82-92 Jacobs 1975 Blum 1990 Strieber 1987.

Fin , après avoir subi la pression des ufologues pour la publication par la CIA d'informations supplémentaires sur les ovnis, le DCI R. James Woolsey ordonna un nouvel examen de tous les dossiers de l'agence sur les ovnis. Se basant sur des données de la CIA compilées pour cet examen, cette étude relève l'intérêt de la CIA et son engagement dans la controverse des ovnis de la fin des années 1940s à 1990s. Elle passe en revue, chronologiquement, les efforts de l'agence pour résoudre le mystère des ovnis, ses programmes qui eurent un impact sur les observations d'ovnis, et ses tentatives pour dissimuler l'implication de la CIA dans le sujet ovni. Ce qui ressort de cet examen est que, tandis que l'intérêt de l'agence pour les ovnis était substantiel jusqu'au début des années 1950s, la CIA, depuis, n'a porté qu'une attention limitée et périphérique au phénomène En septembre 1993, John Peterson, une connaissance de Woolsey, a approché au départ le DCI avec une somme de documents sur les ovnis considérablement censurés de la CIA communiqués à l'ufologue Stanton Friedman. Peterson et Friedman ont voulu savoir les raisons de ces rédactions. Woolsey a consenti à étudier la question Richard J. Warshaw, Assistant Exécutif, note à l'auteur, 1er Novembre 1994 ; Warshaw, note à John H. Wright, Coordinateur du Secret et de l'Information, 31 Janvier 1994 Wright, note au Secrétariat Exécutif, 2 mars 1994 Excepté si notées, toutes les citations des documents de la CIA dans cet article sont les documents collectés durant la fouille de 1994 de l'ensemble de l'agence dirigée par l'Assistant Exécutif du DCI.