Interview de Michael D. Swords

20 septembre 1995, par le CUFON

Home

CUFON : Etat/objectifs de l'ufologie aujourd'hui ?

Swords : "Ufologie": une étude sérieuse, objective, savante du phénomène des ovnis.

Pour l'essentiel, Il n'y a pas d'ufologie aujourd'hui, il y en a rarement eu. Il y a beaucoup de pseudo-ufologie (manquant d'objectivité ou de tout sens de l'histoire du sujet ou du champ des recherches antérieures et d'autres disciplines pertinentes), et même plus d'UFOrie (sorte de a wide-eyed gee whiz fooling around with "wonders").

Les quelques ufologues qui sont actifs (des personnes comme Mark Rodeghier, Stuart Appelle, Eddie Bullard et une poignée d'autres) se trouvent isolés dans un désert intellectuel rempli de personnes UFOriques bondissant constamment au-delà des indices, et insistant sur des réponses concrètes à des questions tels que celles venant plus tard dans cette "interview". Non que cette interview "insiste" dans cette voie).

Les quelques ufologues existants devraient se rassembler en une communauté de recherche distincte et se désolidariser eux-mêmes autant que possible du grand carnaval qui défie continuellement leurs tentatives d'atteindre une crédibilité.

CUFON : Futur de l'ufologie ?

Swords: Comment quelqu'un pourrait-il répondre à ceci ?

En spéculant négativement, on pourrait facilement imaginer un "futur" semblable à notre passé : aucune unité, aucune recherche en équipe, aucun sens de quelque historique ou de quoi que ce soit ayant été établi, la disparition du travail solide comme s'il n'avait jamais été fait, l'effondrement du FUFOR, du CUFOS à mesure que les membres-clés décèdent ou partent, la désaggrégation du MUFON, et l'ignorance continue préjudiciable de la communauté universitaire.

En spéculant positivement, ou pourrait (peut-être) facilement imaginer un regroupement de la communauté des recherches sérieuses, qui publierait des recherches précautionneuses dans des journaux débarassés de "contributions" embarassantes, qui émettrait de temps en temps des "livres blancs" commentant de manière professionelle et responsable des questions d'importance, qui produirait des symposia universitaires et des ateliers solides, et qui serait reconnue par les media les plus sérieux en tant qu'autorité de raison intéressante à consulter sur ce sujet important.

Vous pouvez deviner quelle voie est la plus probable.

CUFON : Qu'est-ce qu'un individu seul peut faire ?

Swords:

  1. Décider d'être un chercheur-de-vérité honnête plutôt qu'un quêteur de concepts "semblant avoir une signification profonde" pour les espérances et désirs personnelle de quelqu'un guidé par l'émotion.
  2. Lire les quelques livres savants disponibles qui présentent l'histoire et la pensée la plus incisive, rationnelle dans le domaine ; et keep up with the most scholarly journal literature.
  3. Trouver, si possible, un des quelques universitaires, et apprendre et aider et faire un effort personnel pour effectivement contribuer à quelque chose plutôt que de simplement parler.
  4. Ne pas s'attendre à un enlèvement sous chaque lit, ni une véritable dissimulation des ovnis dans chaque hélicoptère noir.
  5. Si quelque chose de sérieux, comme le CUFOS ou le BAE existe toujours, s'impliquer pour rejoindre son cercle activement.
  6. Essayer de résister à la tentation de croire de vous avez trouvé la réponse finale, et que personne d'autre n'est censé.

CUFON : Conseils pour les nouveaux venus ?

Swords : Ce n'est pas facile. Aristote dit à Alexandre le Grand qu'il "n'y avait pas de voie Royale [facile] pour les Mathématiques". Cela reste vrai pour les ovnis. Il y a quelques livres essentiels :

Autres recommandés :

...et ensuite on peut commencer à lire sur les cas individuels (y compris Roswell et les abductions) et essayer de les placer dans un contexte intellectuel, critique et phénomenologique.

Il ne ferait pas non plus de mal de trouver un chercheur universitaire à qui parler régulièrement et sur lequel se reposer.

CUFON : Que représente le noyau dur des observations d'ovnis ?

Swords : Je pense qu'il représente un noyau de rapports inexpliqués.

Si on insiste pour y appliquer des hypothèses, alors je pense que l'Hypothèse Extraterrestre reste viable pour traiter suffisamment avec les phénomènes (tout comme les anges, démons, folklore de fées, un Dieu capricieux, un Gamester extradimensionnel et al, do). Et, je pense que l'HET, parce qu'elle ne tord en aucune manière le paradigme scientifique actuel au-delà de ce qui est déjà admis ontologiquement, reste l'hypothèse disponible la plus simple (et donc a priori la mieux soutenue). Ce n'est pas une hypothèse prouvée. Elle est aussi, malgré les déclarations insistantes de certains "experts" et debunkers, en aucun cas réfutée, ni même, à mon avis, ébrechée.

Cependant, je n'insiste pas sur le fait qu'elle soit vraie, ni ne considère en aucune manière le besoin d'y "croire".

CUFON : Signification pour l'humanité ?

Swords : Ils représentent un ensemble d'expériences anormales, ou peut-être plus simplement une série d'entre elles, que nous n'avons pas expliquées, ni, étant donnée notre variété de manières d'y répondre, ne semblent pas susceptible de l'être.

S'ils se révélaient être ET, les phénomènes pourraient représenter n'importe quoi depuis l'extrêmité des espèces jusqu'à l'extrêmité de l'avancement mené par les espèces, jusqu'à rien, jusqu'à un unexpected glimpse or leap forward. Tout = supposition.

S'ils se révélaient être de la paranormalité, de l'interdimensionalité, Dieu, Satan, ou une illusion humaine de masse, vous pourriez laisser aller votre propre créativité à n'importe quelle (in all due respect, groundless) invention que l'on puisse souhaiter.

Personne, semble-t-il, ne souhaite mettre de côté ces questions fun-and-games inappropriées avant qu'il n'y ait effectivement des données concrètes qui restreignent au moins partiellement l'ensemble du spectre du travail des suppositions. C'est une position peu populaire, je le réalise, mais c'est la seule cohérente avec l'ufologie plutôt que l'uforie.

CUFON : Dissimulation du gouvernement ?

Swords : Il y a toujours eu une dissimulation appropriée du gouvernement de l'information sur les ovnis. Les ovnis étaient un problème de renseignement pouvant toucher à la Sécurité Nationale et donc bien sûr constituaient des informations restreintes. Une fois que les ovnis ont été vus comme potentiellement exploitable par l'URSS dans une guerre psychologique (1952-1953), le Pentagone et la CIA (Panel Robertson) ont naturellement plus affirmé une politique de spin-doctoring et de restricting d'info. Même aujourd'hui si des retours bizarres apparaissent sur les détecteurs les plus sécurisés, nous le public n'avons par de droits au-dessus et dépassant les questions de sécurité nationale qui s'y trouvent.

Ce que la question veut vraiment savoir, cependant, est à propos de trucs comme Roswell, la Zone 51, le MJ-12 et al. Eh bien, qui sait ? Roswell continue d'avoir l'air d'une histoire qui se construit plutôt que se désintègre - les autres ne vont nulle part jusqu'ici. Mais si Roswell est réel, alors la question a sa réponse. Si c'est le cas, cependant, seules quelques personnes seraient susceptibles d'être au courant, pas "le gouvernement" au sens large.

CUFON : Matériel/corps extraterrestres entre les mains du gouvernement ?

Swords : Si Roswell était vrai, oui (à moins que "quelqu'un" arrive et les ramène).

Si Roswell n'était pas vrai, non. Je ne suis au courant d'aucun autre cas de récupération de crash auquel il qui semble avoir quelque aspect concret qui lui soit rattaché.

Roswell était-il réel ? (i.e. ET) : je ne sais pas. Il n'y a aucune preuve de cela quel que soit la quantité de bon travail que mes amis Kevin Randle, Don Schmitt, Mark Rodeghier, Tom Carey, Kent Jeffrey et. al. ont fait (qui dans leur cas est considérable). Aucune explication de "technologie U.S. étrange" has come anywhere near dealing with the multiple witness details of Brazel's ranch site. With all due respect, l'hypothèse Mogul est si faible (on many fonts) qu'on peut se demander pourquoi elle a été proposé et pourquoi l'USAF a été si folle de l'avoir soutenue.

CUFON : Aspect le plus important de l'ufologie aujourd'hui?

Swords : Les attitudes which everyone inside it and out bring to the subject. Les phénomènes impliqués (y compris Roswell, les enlèvements) pourraient être pénétrés dans une certaine mesure réduite (d'une manière crédible et universalisable) si ces énormes fardeaux d'attitudes destructives pouvaient être balayés au loin. As it stands, avec peu ou pas de recherche en équipe, avec des gens hoarding "leurs" cas et leurs données principales, avec des gens insistant sur seulement leur version de la vérité, avec des gens faisant peu de cas des faits s'ils ne le sentent pas, avec des media pop-corn superficiels, avec who cares academia blocking professional presentation of information, et avec la désinformation et blood-letting in-fighting abounding... qui peut être optimiste quant à notre changement vers une communauté de chercheurs-de-vérité dans un domaine extrêmement complexe et difficile au sein duquel personne ne peut rester seul ?

Home