Kramer, William M. & Bahme, Charles W.: Fire Officer's Guide to Disaster Control, Fire Engineering Books & Videos, 2nd edition, 1992, Chapitre 13, pp. 439-471

Peu de résidents des Etats-Unis, à l'exception de ceux à Hawaii, ont connu une attaque ennemie sur leur ville dans ce siècle ; certains pensent l'avoir vécu. Le Grand Raid Aérien de Los Angeles du , commença à 02:25 lorsque l'Armée US annonça l'approche d'appareils hostiles et que le système d'alerte de raid aérien des villes entra en action pour la 1ère fois dans la 2nde guerre mondiale. Soudain la nuit fut rent par les sirènes. Des projecteurs commencèrent à balayer le ciel. Des minutes plus tard des équipes de tir des forts de l'Armée le long de la côte commençèrent à pumping le 1er des 1433 rounds de ack-ack au clair de lune. Des milliers de volunteer air raid wardens tombèrent de leurs lits pour attraper leurs bottes leurs casques. Des citoyens se réveillèrent au screech des sirènes et, oubliant l'avertissement de couvre-feu, commencèrent à allumer leur lumière... Le vacarme continua durant 2 h. Finalement les canons se turent. L'ennemi, à l'évidence, avait été dérouté. Los Angeles commença à goûter l'euphorie de sa 1ère victoire militaire Smith. Iack. "The Night L.A. Bombed.", Los Angeles Times, 9 septembre 1975, Part 1, p. I..