Voyage spatial

Home  >  La science et l'hypothèse extraterrestre en ufologie  >  Voyage et comportement

Les écrits se préoccupant de l'IET admettent presque toujours que le voyage spatial est non seulement possible dans les limites de ce que nous connaissons et pouvons projeter mais que des civilisations avancées pourraient probablement le gérer si elles étaient motivées pour. Il devrait être suffisant pour nous d'apprendre de l'histoire sur l'absurdité de supposer que nous savons quelles sont nos limites technologiques absolues. Mais si de vagues intuitions sur l'histoire ne suffisent pas, il nous suffit de regarder le présent. Toute lecture sérieuse des écrits de Robert Forward, entre autres, devrait convaincre une personne raisonnable que même des extensions des technologies d'aujourd'hui pourraient permettre un voyage jusqu'aux étoiles les plus proches dans des temps de trajet de 20 ou 100 ans Forward 1984, 1985. Les conceptions à base de fusion nucléaire et de voiles solaires semblent particulièrement concrêtes, et on écrit aussi beaucoup à propos des moteurs à anti-matière Forward, Robert L.: "Antimatter Propulsion", Journal of the British Interplanetary Society, vol. 35 (a), 1982, pp. 391-395 Bond, Alan: "Project Daedalus", Spaceflight, vol. 19 (12), 1977, pp. 419-430 Winterberg, F.: "Chemically Ignited Thermonuclear Reactions", Acta Astronautica, vol. 10 (5-6), 1983, pp. 443-452. Sans doute nous et d'autres découvriront-ils d'autres méthodes à mesure que notre connaissance progresse.

Home  >  La science et l'hypothèse extraterrestre en ufologie  >  Voyage et comportement