L'attitude des gouvernements face aux ovnis

Home  >  Rapport sur les Phénomènes Aériens Non Identifiés
  1. USA
  2. Grande Bretagne
  3. URSS
  4. France

Cette ouverture d'esprit a caractérisé l'attitude de tous les membres du comité au regard du "phénomène" ovni, qu'elle qu'ait été la modicité des moyens d'investigation et d'information dont ils disposaient.

Sans rejeter a priori aucune explication, aucune hypothèse, le comité a été partagé sur le crédit à accorder au "phénomène" : pour certains, il y a une réalité perçue, indiscutable, qui reste à explorer pour en tirer toutes les conséquences en matière de civilisation, de défense, etc. ; pour d'autres il ne s'agit que d'une interprétation, d'un "habillage ovni" de réalités diverses, comprises ou à découvrir, dans les données de la science, de la radio-activité, de la radio-électricité, de la psychologie...

Devant ces interrogations divergentes, le comité a décidé de faire porter ses travaux non sur le "phénomène" lui-même, mais sur ses implications sociales et politiques qui, elles, constituent une réalité incontestable avec ses données, ses moyens, ses modalités, ses dangers.

Home  >  Rapport sur les Phénomènes Aériens Non Identifiés