Le 1er Centre d'Etude des Ovnis sur des bases scientifiques, établi par J. Allen Hynek après une vague de signalements d'ovnis à travers les Etats l'année dernière, prévoit de demander des fonds à la NSF et la NASA dans un future proche. Le Centre, une affiliation légère de scientifiques d'une douzaine d'Universités US, est actuellement financé par des donations privées, mais pense que son stock in trade — crédibilité scientifique — stands sufficiently high pour que des approches soient faites vers des corps de l'éstablissement tels que la NSF et la NASA.

Hynek, professeur d'astronomie à l'Université Northwestern (Illinois) et auteur du livre à succès Les ovnis : mythe ou réalité ? s'intéresse aux objets volants non identifiés depuis des années, et a développé des contacts avec ce qu'il appelle un "collège invisible" de scientifiques qualifiés pensant que le phénomène ovni mérite une investigation. En correspondance ils s'accordèrent sur le fait qu'il était temps de mettre en place un Centre pour fournir une information fiable sur les ovnis et recueillir les signalements d'événements pour investigation.

Hynek loue les services d'un standard téléphonique gratuit opéré 24 h sur 24, 7 jours par semaine, et distribua son numéro à la police dans tous les Etats Unis. Les signalements d'ovnis sur cette ligne rouge sont en moyenne de 1 par jour (ou nuit). En fonction de leur importance, les cas sont suivis en personne ou par un questionnaire.

Les scientifiques du Centre préparent un rapport sur la vague d'ovnis de 1973 dans laquelle 1500 cas sont listés. Les observations démarrèrent dans les états du sud-est et, des mots de Hynek, se répandirent le long des vallées de la rivière. Une fois publié au printemps prochain, le rapport sera une étude de valeur d'un événement ovni majeur.

Le travail de Hynek a démarré un décalage certain dans les attitudes publiques et scientifiques par rapport aux ovnis qui sont documentés dans un programme TV révélateur de 1 h présenté de côte en côte en décembre par NBC. Je pense que l'impact du programme sera considérable, dit Hynek. Lorsque la prochaine vague interviendra le Centre sera là pour servir.

Hynek est impressionné par le fait que la nature du phénomène en elle-même est la chose qui n'a pas changé. Le signalement typique d'ovni aujourd'hui est essentiellement le même qu'il y a 10 ans de cela, dit-il. Encore qu'il mette en avant avec précaution qu'il ne soutient pas l'idée que les ovnis sont des vaisseaux spatiaux venus d'autres mondes : Ils y a trop de choses contre. Il semble ridicule qu'une intelligence quelconque viendrait de distances si grandes pour faire des choses rapportées aussi stupides que d'arrêter des voitures et faire peur aux gens. Et il y a bien, bien trop de signalements.

Pour Hynek et les membres de son "collège invisible" il n'y a aucun doute que le phénomène ovni est réel. Mais son explication ? Il trace un parallèle avec les premières tentatives d'expliquer ce qui fait briller le Soleil, qui furent hésistantes à travers le manque de connaissance de la physique. Actuellement, tout le Centre Ovni peut faire est de définir les limites du problème, dit Hynek : Nous mettons à plat les choses que toute hypothèse devra expliquer. Et, revenant à la conclusion de Ovni: mythe ou réalité, il ajoute : Lorsque la solution arrivera, cela va être un sacré saut quantique.