Seray, Patrice: "Dauphiné Libéré 1974", Ufo-logic, 15 mars 2008
L'article d'origine
L'article d'origine

La délégation à l'information travaille depuis quelques temps sur le problème des ovnis (objets volants non identifiés).

M.M. Talon et Krels ont réalisé une enquête statistique sur le problème, enquête dont les éléments ont été calculés par M. Claude Poher, chef de la division fusées-sondes et des expérimentations scientifiques du Centre National d'Etudes Spatiales, ingénieurs aéronautique et en télécommunications, et ingénieurs docteurs en astronomie. M. Poher a eu une de ses expériences embarquées sur le Skylab et est, en plus, pilote d'avions depuis 20 ans.

Ce que nous avons voulu faire, prêche M. Talon, c'est un simple constat du nombre impressionnant d'observations et de troublants résultats statistiques. Nous avons consulté es personnalités à la compétence indiscutable et il n'entre pas dans notre propos de contester les partisans des ovnis ni de les défendre. Nous avons consulté l'armée de l'air, la gendarmerie nationale, le Centre National de la Recherche Scientifique, le Centre National d'Etudes Spatiales et des pilotes de compagnies aériennes. Tous ces gens admettent que les ovnis sont des phénomènes réels dans le sens qu'il existent et qu'ils demeurent inexplicables.

Pour l'armée de l'air, ce sont des manifestations pacifiques qui ne sont pas inquiétantes pour la défense nationale, de nature et d'origines indéterminées.

Les résultats français et étrangers sur les observations d'ovnis
Durée d'observation France Etranger
1 à 12 mn 40 % 41 %
20 à 59 mn 20 % 20 %
10 à 40 mn 17 %
10 s 13 %
1 h à 2 j 9 % 8 %
Distance d'observation
Moins de 10 m 6 % 4 %
10 à 20 m 4 % 6 %
20 à 150 m 17 % 28 %
150 à 500 m 25 % 25 %
1 à 3 km 13 % 10 %
> 3 km 35 % 30 %
Formes des objets
Disque lenticulaire 17 % 25 %
Circulaire ou boule 23 % 23 %
Cigare - cylindre 16 % 14 %
Ovoïde 12 % 10 %
Avec coupole 4 % 7 %
Objet ponctuel 10 % 7 %
Formes diverses 16 % 14 %

La gendarmerie constate le fat et souhaite qu'un organisme d'Etat prenne en main l'affaire car elle possède un grand nombre de constats et de rapports dont elle ne sait que faire.

Au CNRS, comme au CNES, il n'existe pas de recherche organisée sur les ovnis : des scientifiques de ces organismes poursuivent individuellement des études sur ces phénomènes mais la forte proportion de scientifiques ui croient à ces phénomènes estiment qu'il faut entreprendre une recherche coordonnée qui créerait une stimulation imaginative des chercheurs dans un domaine nouveau.

De cette enquête il ressort également que les ovnis sont inoffensifs mais polluants. Leur mode de propulsion produit une pollution intense par micro-ondes et ils ont un effet important sur le champ magnétique terrestre. A l'observatoire de Chambon-la-Forêt, pour la période se situant entre le , la courbe des variations de champ magnétique terrestre est parallèle à celle des observations d'ovnis.

Les spécialistes des statistiques estiment que les observations connues ne représentent que 10 % de ce qui se produit car beaucoup d'observateurs se taisent pour ne pas passer pour déséquilibrés. Ce sentiment est partagé par des pilotes qui déclarent : Il y a 200 observations notées/an alors u'il y a journellement sur la France 400 passages d'ovnis.