Roaring Guns Mark Blackout

L'identité de l'appareil Veiled dans le mystère ; Aucune bombe lâchée et aucun appareil ennemi touché ; Signalements civils voyant des avions et un ballon

La Une d'origine du journal
 La Une d'origine du journal

Overshadowing un maelstrom national de rumeurs et rapports contradictoires, le Commandement de la Défense de l'Ouest de l'Armée a insisté sur le fait que le blackout et l'action anti-aérienne tôt le matin de Los Angeles étaient le résultat de l'observation d'un appareil non-identifié au-dessus de la zone de la plage. En 2 déclarations officielles, émises alors que le Secrétaire de la Marine Knox à Washington attribuait l'activité à une fausse alarme et des nerfs à vif, le commandement de San Francisco a confirmé et reconfirmé la présence au-dessus de la Southland d'avions non-identifiés. Relayée par le bureau du secteur de Californie du Sud à Pasadena, la 2nde déclaration indique : L'appareil qui causa le blackout dans la région de Los Angeles pendant plusieurs heures ce matin n'a pas été identifié. L'insistance de la part de quartiers officiels sur le fait que l'alarme était réelle arriva alors que des centaines ou milliers de citoyens qui avaient entendu et vu l'activité répandaient d'innombrables et variables récits de l'épisode. Le spectaculaire barrage anti-aérien arriva près que le 14ème Commandement d'Interception ait ordonné le couvre-feu lorsqu'un appareil étrange fut signalé au-dessus de la ligne côtière. De puissants projecteurs d'innombrables postes percèrent le ciel de doigts chercheurs brillants alors que les batteries anti-aériennes constellaient les cieux de belles, si ce n'était sinistres, explosions de éclats oranges.

La ville dans le noir durant des heures

La ville fut sous couvre-feu de à après une première alerte jaune à fut annulée à . Le blackout était en vigueur d'ici à la frontière mexicaine et inland to the San Joaquin Valley. Aucune bombe ne fut lâchée et aucun avion abattu et, miraculeusement en termes de tonnes de missiles lancées dans les airs, seules 2 personnes furent signalées blessées par des fragments tombants de coques. Des milliers et milliers de residents du Southland, dont nombre d'entre eux étaient encore tard au travail à cause des embouteillages pendant le couvre-feu, se frottaient les yeux endormis hier et confirmaient qu'indépendamment de la question de savoir à quel point l'alerte de raid aérien ait pu être "réélle", cela avait été un grand spectacle et méritait bien de perdre quelques heures de sommeil. Le blackout ne fut pas sans dommages, cependant. Un Guardsman d'Etat mourut d'une attaque cardiaque alors qu'il conduisait un camion de munitions, défaillance cardiaque également à l'origine de la mort d'un gardien de raid aérien en service, un femme fut tuée dans une collision voiture-camion à Arcadia, et un policier de Long Beach fut tué dans une collision de traffic enroute pour son service. La plupart des tirs semblent être venue du voisinage des installations aériennes le long de la zone côtière de Santa Monica, Inglewood, à sud-ouest Los Angeles, et de Long Beach.