Codd créa les relations, tout le reste est l'oeuvre de l'Homme R. Ramakhrisnan.

SGBD Relationnel (Relational DBMS)

Besoin

Stocker des données pouvant avoir des relations entre elles.

Analyse

Un SGBDR permet d'effectuer des opérations de l'algèbre des relations :

  • ensemblistes
    • Union des lignes de 2 ensembles de données de même structure
    • Différence des lignes de 2 ensembles de données de même structure
    • Produit cartésien de 2 ensembles de données de structures potentiellement différentes, produisant un ensemble résultat combinant chaque ligne du 1er ensemble avec chaque ligne du 2ème
  • spécifiques
    • Projection de colonnes d'un ensemble vers l'ensemble résultat
    • Restriction de lignes d'un ensemble à celles vérifiant une expression appliquées aux valeurs de leurs colonnes
    • Jointure des lignes de 2 ensembles, produisant un produit cartésien restreint.

Conception

Les bases de données relationnelles structurent les données en :

  • tableaux (tables), contenant 1 ou plusieurs
    • lignes (rows) contenant ou plusieurs
      • colonnes (columns), pouvant être
        • des données
        • des clés (keys)
          • primaires (primary keys), identifiant de manière unique un enregistrement (une ligne) de la table ;
          • étrangères, (foreign keys) référençant des clés primaires d'autres tables.

Exemples

Langage :

Des exemples de SGBDR sont :

Notes