Not only SQL: pas seulement SQL.

Besoin

SGBD pour gros volumes hétérogènes.

Analyse

Bien qu'il n'existe pas de définition stricte des bases NoSQL, on peut dire qu'elles sont fréquentemment :

  • Clusterisables : les données sont réparties sur plusieurs noeuds (machines).
  • Sans schémas : structures de données non fixes ou entièrement fixes
  • Sans transactions classiques
  • Sans opérations relationnelles : pas de jointures typiquement

Conception

Le but étant de privilégier la performance par rapport à la cohérence, les bases NoSQL utilisent généralement des modèles de cohérence "optimistes" (non bloquants) à ceux des bases ACID comme :

  • Cohérence à terme (eventual consistency)

La qualité de ces modèles estgénéralement paramétrables suivant des :

  • quorums définissant combien de noeuds doivent être impliqués dans (doivent répliquer) une opération (d'écriture, de lecture). Un quorum faible augmente la performance mais augmente le risque de perte de donnée, alors qu'un quorum élevé augmente la fiabilité mais est moins performant.

Exemples

Des exemples de bases NoSQL sont :

Notes

  • Apparus dans les 2010s.