Liliane Fatima et Valquira Silva, accompagnées de leur amie Katia, montrent l'endroit où elles ont vu la créature
Liliane Fatima et Valquira Silva, accompagnées de leur amie Katia, montrent l'endroit où elles ont vu la créature

Le , à Varginha (Minas Gerais, Brésil), les pompiers reçoivent un appel téléphonique : Venez vite, venez vite ! Il y a un animal bizarre dans le jardin public. La voix, masculine, leur indique les fourrés du jardin Jardim Andere, un parc de la banlieue nord de la ville. Les pompiers ne se pressent pas.

Les pompiers arrivent à , et entament leurs recherches. Près de la partie boisée du parc, en bas d'une pente assez raide, ils découvrent une créature accroupie sur ses deux pattes, de 1 m de haut, les yeux rouge sang, la peau brune et huileuse. Elle porte 3 bosses sur le front, et on n'aperçoit à la place de la bouche qu'un tout petit orifice, d'où sort un étrange bourdonnement, semblable à celui d'un essaim d'abeilles. Tandis que les pompiers tentent de capturer la créature, qui semble blessée, leur chef téléphone à une base militaire voisine. Son commandant, le général Sergio Coelho Lima, ordonne aussitôt à ses troupes de boucler le plus rapidement possible les abords du parc. 4 pompiers parviennent finalement à prendre la créature dans leurs filets. A peine est-elle enfermée dans une caisse en bois qu'ils doivent la remettre aux militaires. Pompiers et hommes de troupes quittent ensuite les lieux très rapidement.

A , Liliane Fatima Silva (16 ans), sa sœur Valquiria (14 ans) et leur amie Katia Andrade Xavier (22 ans), rentrent de leur travail.

Dessin de la créature décrite par les 3 femmes
Dessin de la créature décrite par les 3 femmes

En passant devant un immeuble de la rue Benevuto Bras Vieira qui borde le parc Jardim Andere, elles découvrent une créature étrange, accroupie. Son aspect terrifie tant les jeunes filles qu'elles poussent des cris de frayeur et s'enfuient à travers le parc pour se réfugier chez la mère des 2 sœurs. Ce n'était ni animal, ni humain, c'était une chose horrible dira Katia.

Alertés par des habitants du quartier, les pompiers et les militaires arrivent sur place. La capture sera moins discrète que celle du matin : c'est sous les yeux d'une petite foule rassemblée dans la rue que la créature, qui semble elle aussi bien mal en point, sera encagée, puis disparaîtra dans un camion de l'armée.

Sur la foi de plusieurs coups de téléphone, l'Ubirijara Franco Rodrigues s'empresse d'interviewer les 3 jeunes filles. Leur discours est sans ambiguïtés : elles sont persuadées d'avoir rencontré le diable en personne ; la "créature" portait 3 bosses sur le front et ressemblait à un démon.

Le docteur John E. Mack s'est déplacé pour interviewer les 3 jeunes filles, et est convaincu qu'elles disent la vérité. Si je me trompe sur ce point, je déchire moi-même mes diplômes a-t-il déclaré.

Par la suite un couple de fermiers, Augusta et Eurico Rodrigues déclarent avoir été réveillé par le bruit de leur troupeau et avoir vu par la fenêtre un ovni en forme de sous-marin, de la taille d'un mini-bus environ, qui tremblait comme un rideau et émettait de la fumée ou de la brume alors qu'il descendait à 5 m du sol.

Références :