Photographie sur les plages de Pescara en avril
Photographie de Paul Villa le 16 Juillet 1963

Le Dr Bruno Ghibaudi est journaliste aéronautique à Turin (Italie), pour la TV et divers journaux.

Le en milieu de journée, Ghibaudi conduit sur l'autoroute longeant la plage de Monte Silvano (Italie, province de Pescara, 42-28-60 N, 14-07-60 E) le long de la Mer Adriatique. Il sent un pneu crevé et s'arrête.

Alors qu'il commence à changer son pneu, il remarque un objet inhabituel à l'aspect métallique et en forme de disque arrivant à bas niveau au-dessus de l'océan. Il passe au-dessus de lui, ralenti, fait un virage aigü vers le nord et part en volant. Ghibaudi prend plusieurs photographies (ci-contre).

L'objet semble plus flou que l'arrière plan et serait donc plus proche, voir très proche. On remarquera aussi le bord sombre supérieur sur la photo, légèrement courbé.

L'été qui suit, Ghibaudi raconte avoir rencontré le pilote d'un disque volant en mission sur Terre, en compagnie de 2 amis et d'un intermédiaire qui aurait organisé la chose.

Autre version de la photo de Ghibaudi
Photographie de Paul Villa le 16 Juillet 1963

J'ai observé un groupe d'ovni qui venaient du ciel et interceptère et se rattachèrent à un autre groupe d'ovnis alors qu'ils émergeaient de la mer, dira Ghibaudi.

En , le journaliste romain Luis Bulgarini publie un texte sobre intitulé : Les disques volants. En , Ghibaudi publie dans le quotidien Il Tempo une page longue et détaillée sur les ovnis. A partir du , le quotidien entâme la publication de 39 numéros contenant une page consacrée au sujet. En , toujours dans les colonnes du même journal, Ghibaudi publie une seconde et sa plus longue étude sur les ovnis. Cette même année Ghibaudi publie aussi sur le sujet dans des hebdomadaires bien diffusés comme La Settimana Incom. Cette année-là l'hebdomadaire La Domenica del Corriere consacre 10 couvertures renconstitue l'événement, avec l'aide du celèbre designer Walter Molino. Le elle relate l'histoire de Ghibaudi.

Couverture de La Domenica del Corriere du , interprêtant la photo comme celle d'un objet gris de grande dimension
Couverture de La Domenica del Corriere du 15 avril 1962, interprêtant la photo comme celle d'un objet gris de grande dimension

Ghibaudi est décrit par des ufologues italiens comme ayant notoirement fait partie d'une secte à thématique extraterrestre. La photographie de Pescara ne serait qu'une parmi de nombres autres (et films) que Ghibaudi aurait déclaré avoir pris (en plus de rencontre amicales avec des extraterrestres) après avoir rejoint ce groupe. Il aurait en outre été exclu de l'ordre professionnel des journalistes.

D'autres photos de Ghibaudi sur la plage de Montesilvano
Photographie de Paul Villa le 16 Juillet 1963

Références :