L'article d'origine
L'article d'origine

Le FBI a rejoint l'enquête sur la mutilation bizarre de milliers de chevaux et têtes de bétail en pâturage sur une région de plus de 18 états - des attaques qui ont été liées aux ovnis.

La révélation du rôle du FBI a été faite à une récente conférence de responsables de 7 états où les attaques ont atteint un niveau alarmant.

Le sénateur Harrison Schmitt (républicain-Nouveau Mexique), l'ancien astronaute et scientifique ayant organisé la conférence, a déclaré : Soit nous avons une situation d'ovnis soit nous avons une conspiration massive très bien financée.

Au moins 8000 chevaux et têtes de bétail ont été abattus avec une précision chirurgicale sur une zone estimée à 1,28 million miles2 s'étendant du Tennessee à l'Oregon depuis que les mutilations ont commencé autour de 1970. Les 1,28 million miles2 représentent plus de 1/3 de la surface totale des terres des Etats-Unis continentaux.

Dans de nombreux cas les attaques ont coincidé avec des observations d'ovnis. Les enquêteurs perplexes disent que le schéma étrange de la mutilation inclut ces faits surprenants :

Le sénateur Schmitt, qui reçut un doctorat en géologie de l'Université de Harvard et fut membre de l'équipage d'allunissage d'Apollo 17, a déclaré que les responsables des forces de l'ordre d'état et locales n'ont pu trouver de pistes d'eux-mêmes et que l'aide du FBI est nécessaire.

A ce jour, les mutilations sont aussi mystérieuses qu'elles sont horribles , a-t-il dit.

Le Département de la Justice a autorisé le bureau du FBI d'Albuquerque à s'impliquer dans l'enquête sur ces crimes étant donné que nombre des tueries de mutilation ont eu lieu sur des terres indiennes.

De nombreuses attaques ont eut lieu dans la Réserve Apache de Jicarilla à Dulce (Nouveau Mexique).

A chaque endroit où on a eu une mutilation, on a aussi eu des observations d'ovnis, a rapporté Gabe Valdez, un state trooper veteran du Nouveau Mexique ayant enquêté sur plus de 30 attaques.

Si les prédateurs sont impliqués, a-t-il dit, nous avons des prédateurs avec des super-pouvoirs. Nous trouvons que ces carcasses ont été soulevées (au-dessus du sol) et par la suite elles laissent des marques d'attaches sur les pattes. Il est aussi très difficile pour moi de croire qu'un prédateur peut sortir le coeur d'un animal à travers une petite blessure dans le cou.

Le Dr. Henry Monteith, un physicien ingénieur aux Laboratoires de Sandia qui prend en charge des projets gouvernementaux secrets, a révélé que les indiens sont si terrifiés par les mutilations qu'ils enterrent les carcasses immédiatement et sont réticents à discuter de ce qui s'est passé. Même leurs chiens refusent de venir près des carcasses.

Le Dr Monteith, qui a enquêté sur les attaques depuis qu'elles ont commencé, a dit que les indiens lui ont dit avoir en fait vu des vaisseaux spatiaux atterrir et décharger des gens des étoiles qui chassent des animaux et les rapportent au vaisseau spatial.

Il y a des milliers de ces mutilations dont personne n'a jamais entendu parler. Les indiens sont généralement morts de peur, a-t-il dit.

Ils ne disent rien là-dessus parce qu'ils savent que c'est fait par les "gens des étoiles", ils savent pourquoi ils le font, et donc on devrait les laisser tranquille.

Ce sont leurs mots exacts... Les "gens des étoiles" savent ce qu'ils font et on devrait leur faire confiance.

Le Dr. Monteith a dit qu'il n'avait aucun doute que des extraterrestres sont responsables des attaques et utilisent les corps des animaux dans le cadre de l'étude de la vie sur Terre.

De nombreux autres enquêteurs — de la police, des scientifiques et des chercheurs sur les ovnis — s'accordent sur l'idée que les ovnis constituent la seule explication possible.

Le Suid Richard Sigismund, un psychologie de Boulder (Colorado) et chercheur sur les ovnis : Les quelques indices que nous avons sur ceux qui sont responsables des mutilations suggèrent que nous avons affaire à des entités aériennes aux capacités élevées et bien équipées... Nous sommes forcés, je pense, à faire l'hypothèse que des appareils non-identifiés sont les moyens utilisés — des ovnis.

Pour aider à résoudre le mystère, le procureur de district Eloy Martinez de Espanola (Nouveau Mexique), cherche à obtenir une subvention de 40 000 $ de l'Administration d'Aide au Maintien de l'Ordre des U.S..

Admettant que les ovnis sont une possibilité, il dit :

Je pourrais être le 1er procureur de district du pays à poursuivre un extraterrestre.