La rencontre de Catanduva

Home
Le rayon de lumière bleue de Saõ Paulo (Brésil)
Le rayon de lumière bleue de Saõ Paulo, Brésil

Le 22 mai 1973 à 03:00, le bibliothécaire Onilson Papero (41 ans) roule sous la pluie, à la sortie de Catanduva (Saõ Paulo, Brésil), lorsque sa radio cesse de fonctionner. Alors qu'il gravit une colline, Papero voit un cercle de lumière bleue d'environ 20 cm de diamètre à l'intérieur de sa voiture. Lorsque ce rayon passe sous ses yeux, il peut voir à travers lui le moteur de son véhicule. Puis, depuis le sommet de la colline, un rayon de lumière bleue est dardé sur lui, s'approchant de plus en plus de sa personne. Il quitte la route afin d'éviter une collision et sort de sa voiture, brusquement mal aérée. Il se rend compte que la lumière provient d'un engin gris éliptique d'environ 8 m d'épaisseur et 11 m de large. Un tube en sort, et Papero se met à courir — course dont l'unique résultat est qu'il se retrouve ramené en arrière par une force invisible qui lui donne l'impression d'un lasso en caoutchouc. Un rayon de lumière bleue fouille son véhicule, le rendant transparent. Et le témoin s'évanouit.

A 04:00, 2 hommes qui passent en voiture croisent le témoin puis s'empressent d'aller chercher la police de Catanduva. De retour sur les lieux, ils trouvent le témoin toujours couché sur l'épaule, son porte-document ouvert avec le contenu dispersé dans la voiture. Papero, vient l'inspecter lorsqu'ils le relèvent ; la clé du porte-document se trouve toujours dans sa poche et rien n'y manque. Papero est emmené à l'hôpital pour y être examiné.

Le 24, des parties de la peau du dos et du ventre du témoin le démangent, virent au bleu puis au jaune, et enfin disparaissent. On ne trouve aucune raison à ces lésions. Le témoin est estimé mentalement sain et normal.

Home