Le communisme, si on le considère comme doctrine visant à mettre en commun et à gérer ensemble les biens appartenant à la société, remonte jusqu'à Platon en occident (5ème siècle avant J.-C.), et à Mensius en Chine.

Il se développe en France au 18ème siècle avec Morelly et surtout Babeuf. Au 19ème siècle, les théories communistes abondent (Flora Tristan, Pierre Leroux, Wilhelm Weitling) et, jusqu'à Marx et Engels, ne diffèrent que par des nuances des théories socialistes.

Marx et Engels établissent une distinction longtemps acceptée entre communisme et socialisme (voir le marxisme) et sont à l'origine du mouvement internationaliste.

Le communisme est une doctrine tendant à la collectivisation des moyens de production, à la répartition des biens de consommation suivant les besoins de chacun et à la suppression des classes sociales.

Le 10ème Congrès du PC s'ouvre à Moscou. Lénine propose une "Nouvelle Politique Economique" (NEP) : abolir le communisme de guerre, de mettre fin aux réquisitions de grain et permettre l'existence d'un marché libre limité. Cette sorte de "capitalisme d'état" permet à des entrepreneurs privés et aux paysans riches - koulaks - de faire du profit dans les villes mais est dure pour les ouvriers et paysans pauvres. Elle est combattue par les dirigeants de l'opposition ouvrière au sein du parti bolchevik, qui demandent que la production soit dirigée par les syndicats. Trotsky demande la fusion de l'état et des syndicats, alors que Lénine réaffirme leur subordonnation au PC.

En , suite à la guerre civile, les bolcheviks ont interdit tous les partis d'opposition.

Stalinisme