Granger Ormond Taylor

Taylor naît en jeudi 7 octobre 1948 à Duncan (Colombie-Britannique).

Alors qu'il est tout jeune, son père se noie dans le lac Horn, près de la cabane familiale. Plus tard sa mère Grace se remarie avec Jim Taylor, veuf également, qui a déjà 3 enfants. Taylor, ses 3 frères biologiques, ses demi-frères et son demi-frère vivent tous à Duncan.

Dès son enfance, Taylor s'intéresse à la mécanique
Dès son enfance, Granger Taylor s'intéresse à la mécanique

Taylor est le plus bizarre et le plus introverti de sa famille, préférant passer son temps à comprendre comment fonctionnent les choses en les démontant et les remontant. Ca ne lui apporte pas beaucoup d'amis de son âge à l'école, mais cela ne va pas durer.

En 4ème, Taylor décide d'arrêter l'école. Il devient apprenti chez son voisin mécanicien, ce qui lui permet de perfectionner sa connaissance des véhicules et de leur fonctionnement. À 14 ans, après 1 an comme apprenti, il crée un magasin de mécanique sur la propriété de ses parents, où il s'occupe de cas supposés désespérés tout en apprenant la mécanique aux enfants du coin.

Taylor dans la locomotive qu'il a restaurée
Granger Taylor dans la locomotive qu'il a restaurée

Au fil du temps, Taylor restaure une voiture à un cylindre, une locomotive à vapeur, un P-40 Kitty Hawk de la 2nde guerre mondiale et un bulldozer abandonné. Plusieurs de ses projects sont exposés au Forest Discovery Centre de Duncan ou sont achetés au prix fort par des collectionneurs. Taylor utilise le bulldozer pour aider des voisins et la locomotive pour faire faire des tours aux gens du coin sur des rails qu'il a installés sur la propriété de ses parents.

Ovnis

Observation

Le mercredi 31 décembre 1969 Doreen Kendall (infirmière) prend son tour de garde (de minuit à 08:00) au service gériatrie du Cowichan District Hospital (île de Vancouver). À 05:00 une patiente, Frieda Wilson commence à s'agiter et Kendall propose d'ouvrir la fenêtre pour le calmer. Ce faisant, elle se retrouve face à face avec un ovni en survol. Incliné, elle distingue à l'intérieur 2 formes humanoïdes, portant des vêtements moulants qui masquaient leurs visages.

Wilson, qui se tient derrière Kendall voit aussi dehors une lumière brillante et une forme circulaire un peu plus grande qu'une voiture devant la fenêtre. Ils vont aller chercher d'autres témoins, Mme Appleby et Mme Clarkson, et toutes les 4 regardent l'ovni jusqu'à ce qu'il passe derrière des arbres. Une des femmes se précipite vers une salle de brain et dit avoir vu l'ovni partir d'un trait dans e ciel depuis un bosquet.

Une semaine après l'incident, le Cowichan Herald relate le récit d'autres témoins de ce qui est supposé être le même ovni ce soir-là : un camionneur et sa femme disent avoir vu une énorme lumière survoler leur maison vers 05:00. Plus tard dans la matinée, Edith Beiling (dame de service à l'école élémentaire) dira avoir vu l'ovni aussi. Plusieurs autres personnes déclareront avoir vu, elles aussi, les lumières brillantes ce jeudi 1 janvier 1970, non loin de la maison de Taylor a"Night Shift Nurses and the Flying Saucer Men", Mysterious Universe, 2011-09-30.

Dans les années 1970s, intéressé par les techniques de propulsion, Taylor obtient une licence de pilote, mais commence à se lasser des projets de mécanique conventionnelle. Avec la multiplication des témoignages d'observations d'ovnis, il décide de construire son propre vaisseau spatial.

Le vaisseau construit par Taylor dans son jardin
Le vaisseau construit par Granger Taylor dans son jardin

À la fin des années 1970s, il passe plus de 6 mois à construire et souder une réplique "grandeur nature" d'une soucoupe volante en utilisant des pièces détachées trouvées au fil du temps : 2 récepteurs satellites, 1 télévision, 1 canapé... Il devient obsédé par l'idée de savoir comment les soucoupes volantes sont alimentées, passant des heures à réfléchir alors qu'il est assis dans sa réplique et y dormant souvent bCurran, Douglas: "In Advance of the Landing : Folk Concepts of Outer Space", 1985.

Disparition

Le vendredi 28 novembre 1980 la mère de Taylor n'est pas là. Elle passe à Hawaii des vacances qu'elle n'a pas prises depuis des années. Le soir, Taylor entre dans la chambre de son beau-père et a une longue discussion avec lui. Il exprime son affection et sa gratitude pour tout ce que l'homme a fait pour lui au fil des années.

le lendemain, Linda Baron qui travaille au Bob's Grill voit Taylor arriver pour dîner. Il porte un pull au zip remonté jusqu'en au, un tee-shirt noir (qu'il avait toujours), des jeans et des bottes de bûcheron. Il n'a pas son manteau d'hiver.

Il repart vers 18:30. On ne le reverra plus jamais.

La lettre laissée par Taylor
La lettre laissée par Granger Taylor

L'après-midi du le lendemain, alors qu'il rentre de son travail, le beau-père de Taylor trouve un mot collé sur la porte de sa chambre :

Chers Mère et Père,

Je suis parti pour embarquer dans un vaisseau spatial extraterrestre, des rêves récurrents ayant assuré un voyage interstellaire de 42 mois pour explorer le vaste univers, avant de revenir. Je vous laisse toutes mes possessions, car je n'en aurai plus l'usage. Merci d'utiliser les instructions de mon testament comme guide.

Amour, Granger.

Au verso de la lettre, une carte dessinée de Waterloo Mountain, non loin de la ferme familiale à Somenos Lake.

Dans ses 2 testaments, Taylor a pris le soin de supprimer le mot funérailles et de remplacer le mot mort départ cDevlin, Mike: "What happened to Granger Taylor?", The Times Colonist, 2019-02-03.

La police est appelée et une recherche s'ensuit, mais ni Taylor ni sa camionnette Datsun rose clair ne sont retrouvés.

Le Cpl. Mike Demchuk de la RCMP déclare :

On pourrait s'attendre à au moins retrouver le véhicule. Vous ne vous débarassez pas de quelque chose d'aussi gros sans que quelqu'un soit au courant.

Quelques jours plus tard, Jim Taylor découvre bizarrement le manteau d'hiver de Taylor dans la niche que Granger a construit a construit pour son énorme chienne du Newfoundland, Lady dDerek Sedenius.

En 1985, Derek Sidenius écrit un article sur l'affaire pour le Times-Colonist e"Is Vanished Son Adrift in Space?", TimesColonist, 1985-03-18.

Découverte

Photographie montrant le hayon d'une camionnette Datsun bleue près du site de l'explosion
Photographie montrant le hayon d'une camionnette Datsun bleue près du site de l'explosion

En mars 1986, des travailleurs forestiers locaux trouvent un véhicule explosé près du Mont Prevost (B.C.), non loin de la maison de famille de Taylor. Taylor connaissait bien la dynamite et il en manquait dans la propriété de ses parents le soir de sa disparition.

La police est appelée et ils parviennent à confirmer que la plaque d'immatriculation sur la carcasse correspond à celle du pickup Datsun de Taylor. Des fragments d'os et un morceau de chemise de Taylor sont aussi trouvés sur les lieux.

Par la suite un jury légiste conclut que les fragments d'os trouvés sur le site de l'explosion sont bien ceux de Taylor, et que sa mort est due à l'explosion accidentelle des batons de dynamite f"Bone fragments spell end to mystery of space buff", The Canadian Press, 1986-11