Rutledge
Rutledge

En 1966 Rutledge obtient son doctorat en physique de l'état solide de l'Université du Missouri. Par la suite il devient professeur et président du Département de Physique de l'Université d'État du Missouri du sud-Est.

Début 1973, défié d'expliquer des observations de lumières non identifiées et de phénomènes lumineux dans le ciel des collines autour de Piedmont (Missouri), Rutledge décide de soumettre ces rapports à une analyse scientifique au travers du "Projet Identification". Il rassemble une équipe d'observateurs disposant d'une formation niveau lycée en sciences physiques, ainsi que de nombreux instruments : analyseurs de spectre RF, telescopes Questar, détecteurs audio bas-haute fréquence, analyseur de fréquence électromagnétique, appareils photos, et un galvanomètre pour mesurer les variations dans le champ gravitationnel de la terre.

Les sessions d'observations commencent en avril, totalisant plusieurs centaines d'heures. L'observation du ciel nocturne sans nuages révèle souvent des "pseudo étoiles" - des lumières stationnaires camouflées par des constellations familières. Certaines semblent mimer l'apparence d'appareils connus, d'autres violer les lois de la physique. La découverte la plus frappante est qu'en au moins 32 occasions enregistrées, le mouvement des lumières se synchronisait avec les actions des observateurs. Elles semblaient répondre à une lumière alternativement allumée et éteinte, et aux messages verbaux par radio. Comme le dira Rutledge :

La réalité de ces expériences dépassa la simple mesure des propriétés physiques des ovnis effectuées par des observateurs neutres. Une relation, une reconnaissance mutuelle s'instaura entre les ovnis et nous-mêmes. Nous participions à un jeu commun.