Ragsdale
Ragsdale

"Jim" Ragsdale nait en . En 1947, à l'époque de l'incident de Roswell, Ragsdale est conducteur de camion à Carlsbad. Il fait partie d'une équipe chargée de déterminer l'itinéraire du futur pipeline de la El Paso Natural Gas Company.

1ère histoire

Dans la 1ère version de son histoire, Ragsdale raconte que lui et sa petite amie, Trudy Truelove, avaient choisi de profiter du week-end de 3 jours du 4 juillet (fête nationale aux Etats-Unis), et de l'absence du mari de Truelove, soldat à la base de Roswell. La nuit de l'incident la nuit, ils se prélassaient en un coin repéré par Ragsdale, à une soixantaine de km au nord de Roswell.

Ragsdale raconte que, vers 23:30, il vit un objet rugir au-dessus d'eux et s'écraser au sol à 1 mile environ de l'endroit d'où ils se trouvaient : Nous étions allongés à l'arrière de mon pickup [Randle & Schmitt parleront d'une jeep de la 2nd guerre mondiale], nus, buvant une bière et ayant du bon temps, quand il y eut un bruit d'enfer.

Selon Ragsdale, après que la pluie ait cessé, lui et son amie roulent à travers le terrain caillouteux jusqu'au bord d'une petite falaise. A l'aide d'une lampe-torche, ils voient un vaisseau coincé dans le flanc de la falaise. Les piles de la lampe faiblissant, ils décident de retourner où ils étaient et de revenir le matin.

Au lever du Soleil, Ragsdale et Trudy quittent l'endroit où ils sont garés pour retourner à la falaise examiner le site du crash. A leur premier coup d'oeil, Trudy dit vouloir partir. Ils décendent néanmoins examiner certains des débris répandus sur tout le sol et sont émerveillés par leurs caractéristiques : Vous pouviez prendre ce truc et le wad it up et it would straighten itself out. Près de l'appareil, Ragsdale voit des corps ou quelque chose reposant là. On aurait dit des corps. Ils n'étaient très longs... 4 ou 5 pieds de long tout au plus.

Ragsdale et Truelove décident de ramasser des morceaux de l'épave et, alors qu'ils les jettent dans leur camion les militaires arriver : C'était 2 ou 3 camions de l'armée 6-par-6, un wrecker et tout. Menant le pack se trouvait une Ford '47 avec des gars à l'intérieur. Avec des MPs dedans.

Les camions se ralentissent et se garent. Ragsdale et Truelove s'inquiètent. Il retire son camion dans un groupe d'arbres et regarde les MPs commencer à établir un cordon de sécurité autour de la zone. Ils ont tout nettoyé. Je veux dire qu'il l'ont vraiment nettoyé. Ils ont raclé le sol et tout.

Ragsdale et Truelove décident de partir avant que les MPs ne fassent des recherches dans la zone et retourne sur le lieu de leurs aventures amoureuses de la veille.

En il accorde un entretien à Donald Schmitt. Le 27 janvier, il signe sa déclaration sous serment.

Dans le numéro de / de l'IUR, Kevin Randle et Donald Schmitt écrivent :

Les sceptiques faces aux histoires de crash ont réclamé un témoin de 1ère main du crash d'un objet non terrestre, avec des corps, qui signerait une déclaration sous serment et dont l'histoire se vérifie. Il y a maintenant un tel témoin en la personne de Jim Ragsdale, qui a vécu à Roswell durant de nombreuses années et a raconté son histoire de crash, en total désaccord avec le communiqué de presse [d'origine] et l'histoire de Brazel, puisque peu après l'événement. Ragsdale a, de fait, signé une déclaration sous serment, et avec son récit public de ce qu'il a vu, le cas de Roswell en devient ainsi encore plus solide.

Evolution

Avec le temps, l'histoire de Ragsdale se modifie quelque peu. Il ajoute avoir regardé dans l'appareil, vu le nombre de corps et essayé de retirer leurs casques. Dans d'autres versions, il relate avoir emporté tout un lot (le nombre varie) de casques dorés et les avoir enterrés. Il déclare cependant ne plus se souvenir où.

Lors d'une conférence sur les ovnis à Pensacola, Randle, qui accordait une énorme confiance au témoignage de Ragsdale, déclare que cette version est significativement différente de l'histoire qu'il nous a racontée à l'origine... Le récit qu'il relate maintenant est bien plus excitant que le seul fait de voir les corps de loin. Il parle maintenant d'être descendu et d'avoir essayé de retirer le casque de l'un des extraterrestres morts et d'avoir vu ses grands yeux noirs, ce qui n'est pas cohérent avec ce que nous avons pu apprendre de l'apparence des extraterrestres.

2ème version

Le , Ragsdale signe une autre déclaration sous serment contenant divers changements, dont l'endroit du crash, qu'il déplace de 35 miles au nord de Roswell à 55 miles environ à l'ouest de la ville. Lorsqu'on demande à Ragsdale si l'on peut examiner les débris qu'il a ramassé, il répond :

La disparition du matériel est inexpliquée à ce jour. Mon amie [Trudy Truelove] en avait dans son véhicule lorsque (de nombreux mois plus tard) elle fut tuée en percutant un pont et cela avait disparu lorsque la carcasse fut ramenée en ville. Mon camion et sa carriole ont été (sic) volés chez moi, encore une fois avec le matériel dans le camion, et je n'en entendis plus jamais parler. Ma maison a été fracturée, complètement sacagée, et ce qui a été pris est le matériel, un pistolet et très peu d'autres choses de valeur.

Le 1er juillet, Ragsdale meurt.

En , le journaliste William P. Barrett effectue des recherches pour un article du 15 juillet 1996 du magazine Forbes, intitulé "Unidentified Flying Dollars". Il a l'occasion d'interroger Vennie Scott, l'ex-femme de Ragsdale, divorcée après 40 ans de mariage. Celle-ci déclare que Ragsdale ne lui a jamais parlé d'une soucoupe écrasée, mais l'avoir entendu raconter l'histoire à un ami, alors qu'il était saoul.

Un propriétaire dubitatif

Pour atteindre le 1er site de crash indiqué par Ragsdale, l'Armée aurait du passer à moins de 200 de la maison du ranch sur un terrain possédé par la famille McKnight. Interrogé sur la 1ère histoire de Ragsdale, Jim McKnight déclare le dans sa propre déclaration sous serment [obtenue par le Roswell International UFO Museum] que le site supposé de l'impact est situé sur une partie du ranch qui appartenait à ma tante et est à un petit peu plus de 1 mile à l'ouest de la maison d'origine du ranch de mon grand-père... Je ne pense pas qu'un ovni ou quoi que ce soit d'autre se soit écrasé sur le site supposé en 1947, pour plusieurs raisons. Personne de ma famille n'a eut une quelconque connaissance d'un tel crash ou d'une récupération militaire. Si un coyote traversait ce ranch, mon père ou mon oncle auraient probablement vu ses traces... Je ne peux pas croire qu'un convoi de camions et voitures de l'armée aurait pu arriver et partir sans qu'ils le remarquent. S'il l'avaient vu, ils nous en auraient parlé.

McKnight continue : Dans les années 1950s je suis allé à cheval sur les pâturages autour du site supposé du crash en plusieurs occasions. Pourquoi à cheval ? Parce qu'il n'y avait aucune route à l'ouest de la maison du ranch [vers le site supposé du crash]. Ce ne fut pas avant le début des années 1960s qui ma tante engagea un bulldozer pour construire un croisement sur le Macho (un arroyo).

Dans une interview ultérieure, interrogé sur la possibilité d'un convoi puisse s'être rendu sur ces lieux, McKnight répond : Pour se rendre sur le site supposé de l'impact, un convoi devrait traverser le Macho, ce qui était impossible en 1947. Sa déclaration sous serment se conclut par : L'ensemble de l'incident de Roswell Incident a été d'un grand intérêt pour moi et j'espère trouver la vérité un jour ; Je n'ai pas d'orientation prédéterminée dans cette affaire ni de profit à en tirer.

En 1998, lorsqu'on demande a Randle : Qui pensez-vous être le moins crédible des témoins de Roswell ? il répond : Jim Ragsdale pour avoir changé son histoire United Kingdom UFO Network, rencontre IRC sur #UFO, 11 avril 1998.

En , Karl T. Pflock publie une interview de Ragsdale. Il donne à nouveau une description des débris : Ce n'était pas un métal rigide, mais tout en étant épais il était souple jusqu'à un certain point. Vous pouviez le tordre et il revenait à sa forme d'origine. C'était aussi vrai du matériel plus léger éparpillé sur toute la montagne, qui ressemblait à de la feuille de métal et revenait à sa forme d'origine lorsque vous le chifonniez dans votre main. Le matériel de l'appareil lui-même avait une sorte de couleur bronze-gris. Il n'y avait pas de rivets, joins ou indication de la manière dont il avait été construit. Dans The Jim Ragsdale Story: A Closer Look at the Roswell Incident, la fille de Ragsdale (qui défend le témoignage d'ovni de son père) raconte que ce dernier lui avait parlé d'un avion qui s'était écrasé dans la région montagneuse où ils avaient l'habitude d'aller pique-niquer - la même zone qui fut plus tard identifiée par Ragsdale comme étant le site de crash d'ovni. Stover (1997, p. 87) suggerera qu'avec la détérioration de la santé de Ragsdale, celui-ci a pu confondre le "crash du vaisseau spatial de Roswell" avec ce crash d'avion supposé.

Références :