Robert Porter
Robert Porter

De Great Falls (Montana). Frère de Loretta Proctor.

En , Porter est l'un des hommes qui est dans l'avion transportant les débris du crash de Roswell vers Fort Worth. Lorsqu'il demande à d'autres hommes présents dans l'avion avec lui de quel secret il s'agit et si le matériel qu'ils transportent est bien une soucoupe volante, on lui répond : C'est comme ça et ne pose plus de questions.

En , alors que William Moore interroge Floyd Proctor, Loretta Proctor cite l'aventure de son frère Robert. Celui-ci confirme son histoire par téléphone en mi-Juillet, indiquant tout de même ne pas être certain que ce qu'il a transporté était le matériel trouvé par Brazel. Il indique également qu'à Roswell un garde armé était affecté à la surveillance du matériel.

En Porter dépose une déclaration sous serment :

  1. Mon nom est Robert R. Porter
  2. Mon adresse est : XXXXXXXXXX
  3. Je suis [X] à la retraite [ ] employé comme : __________________________________
  4. En , j'étais sergent-chef ître dans l'U.S. Army Air Force, stationné à Roswell (Nouveau Mexique). J'étais ingénieur de vol. Mon travail consistait à prendre soin des moteurs en vol, maintenir le poids et l'équilibre, et j'étais responsable de la gestion du carburant. Nous volions principalement dans des B-29s.
  5. En cette occasion, j'étais un membre de l'équipage qui transporta par avion des parties de ce qu'on nous dit être une soucoupe volante pour Fort Worth. Les personnes à bord comprenaient : le lieutenant-colonel Payne Jennings, le commandant adjoint de la base ; le lieutenant-colonel Robert I. Barrowclough; le major Herb Wunderlich ; et le major Jesse Marcel. Le capitaine William E. Anderson a indiqué que cela venait d'une soucoupe volante. Après que nous soyons arrivés, le matériel fut transferré sur un B-25. On me dit qu'ils allaient à Wright Field à Dayton (Ohio).
  6. J'ai participé au chargement du matériel dans le B-29, qui était enveloppé dans des paquets avec du papier d'emballage. Un des morceaux avait une forme de triangle, environ 2.5 pieds sur sa hauteur. Le reste était dans de petits paquets, de la taille d'une boîte à chaussures environ. Le papier marron était maintenu avec de la bande.
  7. Le matériel était extrêmement léger. Lorsque je l'ai ramassé, c'était tout simplment comme ramasser un paquet vide. Nous avons chargé un paquet en forme de triangle et 3 paquets de la taille de boîtes à chaussures dans l'avion. L'ensemble des paquets aurait pu tenir dans le coffre d'une voiture.
  8. Après avoir atterri à Fort Worth, le colonel Jennings nous dit de nous occuper de la maintenance de l'appareil et qu'après qu'un garde a été posté, nous pourrions déjeûner. Lorsque nous sommes revenus de déjeûner, ils nous ont dit qu'ils avaient transferré le matériel sur un B-25. Ils nous ont dit que le matériel était un ballon météo, mais je suis certain que ce n'était pas un ballon météo. Je pense que le gouvernement devrait laisser les gens savoir ce qui se passe.
  9. Je n'ai pas été payé ou n'ai rien reçu de valeur pour faire cette déclaration, qui est la vérité autant que je puis m'en souvenir.

Signé : Robert R. Porter

Témoin de la signature : Ruth N. Ford, le 6/7/91