Ingénieur aérospatial et assistant technique du directeur du programme Apollo durant les alunissages. McClelland a également contribué à presque 600 décollages de Cap Canaveral, et en plus de travailler sur les programmes Mercury et Gemini, le laboratoire spatial et la station spatiale, fut profondément impliqué dans le programme de Navette Spatiale.

McClelland est l'auteur du site The Stargate Chronicles. Il déclarera :

Alors que la capsule Gemini entra en orbite, l'équipe de suivi mondial RCA commença à réaliser que "notre" capsule n'était pas seule comme ils pouvait le voir sur leur télémétrie qui arrivait, le théodolite visuel et d'autres données optique très puissantes. Notre capsule avait 4 "visiteurs". L'équipe RCA reçu l'ordre de procéder à une re-vérification de la situation pour être certain que des images fantômes n'étaient pas en cause. Les étages de Titan 2 étaient aussi exclus comme cause des images... Après beaucoup de collecte et de discussion la détermination intelligente était que nous avions d'autres objets physiques ici avec notre capsule Gemini... La détermination officielle de la NASA fut que les objets étaient des particules de débris ou des restes de l'étage supérieur de Titan qui étaient apparemment entrés en orbite avec la capsule Gemini. J'étais à la conférence de presse et je n'étais pas loin de m'esclaffer. Comment un étage rompu pourrait rattraper la capsule et s'arrêter légèrement devant la capsule pour l'accompagner durant une orbite entière autour de la Terre ? Mais je retins mon rire pour sauver mon job [Commentaire le 9 Avril 1964 du décollage automatisé de Gemini-Titan 2].

(...) Le jour viendra où les gouvernements de la Terre finiront par admettre que nous ne sommes pas seuls, que les humains ont fait face à d'autres formes de vie du cosmos.