Croire, c'est l'ennemi - Keel, J.

Keel
John Keel

Alva John Kiehle naît à Perry (New York) le . A l'âge de 16 ans il entame sa carrière d'écrivain inspiré par le travail de l'anomaliste Charles Fort, sous le nom de plume de John A. Keel. En il assiste à New York une des premières conférences publiques sur les soucoupes volantes. C'est à cette époque qu'il découvre le magazine Fate.

Keel voyage ensuite en Egypte, en orient, au Tibet notamment, en Inde où il tente de renouveler sans grand succès le tour de la corde indoue. En il produit le programme radio Things In The Sky à propos des ovnis qui sera entendu par des millions d'auditeurs. Il publie Jadoo, son autobiographie de dans laquelle il relate ses pérégrinations en orient.

L'homme-phalène

Des journaux comme Playboy ou Saga le dépèchent sur les lieux d'affaires d'ovnis pour enquêter. Parmi celles-ci, l'affaire de "l'homme-phalène" ("mothman" signifie littéralement "homme-mite") décrit par Thomas Ury (durant de nombreux jours et sur place), et sur laquelle Keel va enquêter de à Keel, J. A.: "L'énigmatique "oiseau" de Virginie-Occidentale - Une enquête de John Keel", FSR, 1966 Keel, J. A.: The mothman prophecies, 1975.

Ultraterrestres

En , Keel abandonne assez rapidement l'HET et développe la théorie alternative d'ultra-terrestres. Selon Keel, ceux-ci sont des intelligences malignes d'une autre dimension d'existence, capables de pénétrer dans notre réalité selon leur bon gré et de se consacrer à leur passe-temps favori : soummettre l'humanité à la terreur et la misère.

J'ai abandonné l'hypothèse extraterrestre en lorsque mes propres investigation dans le domaine ont dévoilé un étonnant recouvrement entre les phénomènes psychiques et les ovnis. Mes découvertes furent très impopulaires à l'époque, mais dans les années qui suivirent, la plupart des enquêteurs européens, et nombre des scientifiques américains impliqués dans le sujet, ont vérifié et accepté mes conclusions.

Basiquement, une grande part du conte ovni est subjective et de nombreux événements supposéments liés aux ovnis sont en fait le produit d'un processus hallucinatoire complexe, en particulier dans les rapports de contactés et de type RR3. Le même processus a stimulé les croyances religieuses, les contes de fées, et les systèmes de croyances occultes d'autres siècles.

Un très petit pourcentage d'observations (peut-être moins de 2 %) et d'événements indiquent que d'autres phénomènes étranges, mais naturels, sont souvent inclus, ou absorbés, dans les données ovni.

Bien que nous ne puissions expliquer de manière satisfaisante l'ensemble des événements ovni en terme de connaissance et de technologie du jour présent, je pense que l'ultime solution va évoluer en un système complexe de nouvelle physique liée aux théories du continuum espace-temps. Il est possible, voire même très probable, qu'un système de contrôle cosmologique subtil soit en effet depuis l'aube de l'humanité et que les ovnis soient une partie de ce système.

Les objets et apparitions ne proviennent pas nécessairement d'une autre planète et pourraient même ne pas exister en tant que constructions permanentes de matière. Il est plus probable que nous voyions ce que nous souhaitons voir et interprétons de telles visions d'après nos croyances contemporaines. Le problème peut être réduit à une série de questions philosophiques difficiles et pourrait être exploré par des scientifiques du comportement et des mathématiciens.

Keel interviewé par David Letterman le

Keel enquête sur des milliers de signalements d'observation d'ovnis, depuis son implication dans la communauté du renseignements américain il y a plusieurs années, les stockant sur ordinateur afin de rechercher d'éventuelles répétitions ou parties similaires entre différents rapports.

Concernant la récurrence et la concentration de manifestations ovnis dans une zone géographique et temporelle, Kell développe la théorie de "zones fenêtres" par lesquelles les ovnis pourraient "entrer" dans notre monde physique.

Keel se met en pseudo-retraite à partir de , résidant à New York. En , son rôle est tenu par Richard Gere dans le film de Mark Pellington inspiré de son livre sur le mothman.

Il décède le .

Auteur de :