Hill en 1962 NASA, L-62-4055
Hill en 1962

Hill naît en 1909. Il obtient une licence scientifique en ingéniérie mécanique avec option (spécialité) aéronautique à l'Université de Californie de Berkeley en 1936. A partir de septembre il est professeur d'aéronautique au Collège Polytechnique d'Ingéniérie de Oakland (Californie), pendant 3 ans.

NACA/NASA

En juin Hill 1939 arrive comme aérodynamicien au Centre de Recherche de Langley (LRC) de la NACA à Hampton (Virginie). Bien qu'ayant participé à des cours universitaires à l'Extension de l'Université de Virginie, il se considère principalement autodidacte en mathématique et en analyse. Il va successivement travers dans la Division de Recherche Physique (PRD), de Recherche sur les Appareils sans Pilote (PARD) et de Matériaux et Physique Appliqués (AMPD).

Observation

Après avoir lu dans la presse le récit de l'observation des pilotes Nash et Fortenberry le 1952-07-14 dans sa région de Hampton (Virginie), Hill décide 2 jours plus tard, le soir du mercredi 16 juillet, de scruter le ciel à la recherche d'ovnis. S'attendant à une conformance de schéma, il se gare sur le bord de mer un peu avant 20:00, et observe bientôt 2 objets couleur ambre approcher du sud (à une vitesse qu'il évaluera à 800 km/h) et tourner vers l'Ouest au-dessus de lui. Leur capacité à faire des virages tight circling était stupéfiante, dira Hill. A ce moment, les objets semblent venir se placer légèrement l'un devant l'autre alternativement. Après être passés au zénith, ils commencent à tourner autour d'un centre commun et, après quelques révolutions, basculent sur le plan vertical. Dans les secondes qui suivent 2 autres objets rejoignent les 2 premiers. Le 3ème vient se placer plusieurs centaines de mètres en-dessous, formant ainsi un "V", puis le 4ème les rejoint, et les 4 partent vers le Sud.

Hill écrira :

Jusqu'à ce moment j'avais simplement été un spectateur fasciné. Maintenant ils m'avaient convaincu. A ce moment, je réalisais qu'ils étaient des visiteurs venus d'un autre monde. Il y a beaucoup de vrai dans le vieux dicton, "c'est différent lorsque ça vous arrive". C'était mon domaine de savoir qu'aucun appareil terrien ne pouvait approcher de loin ces manoeuvres.

L'USAF déclarera qu'elle n'avait pas d'appareil dans le secteur à ce moment-là.

L'observation de Hill motivera chez lui une curiosité de toute vie au sujet des ovnis, l'amenant à recueillir et analyser les rapports d'observations quant aux propriétés physiques et aux possibilités de propulsion dans une tentative de donner un sens technologique aux objets non conventionnels.

Hill travaille au sein de la task force chargée de la 1ère station spatiale. En 1962, Hill et Emanuel Schnitzer (un collègue du LRC), publient un article intitulé Rotating manned space stations dans le journal Astronautics, où ils présentent un graphique identifiant une zone de confort pour un système de gravité artificielle basée sur certaines contraintes de rotation (accélération centripète entre 0,035 et 1,0 g, vitesse de l'anneau/vitesse tangentielle au sol supérieure à 20 pieds/s, vitesse angulaire de moins de 4 rotations/mn).

A son bureau de la NASA de Langley, Hill rencontre Robert M. Wood, un autre scientifique qui s'intéresse aux ovnis. part en retraite de la NASA le 1970-07-10.

Etude des ovnis

En 1974-01, Hill entâme une étude concentrée des ovnis, produisant un premier jet du livre qui sera publiéà titre posthume Hill, P. R.: Unconventional Flying Objects, Hampton Road, 1995, USA - Ecrit dans les années 1970s, Avant propos de Robert M. Wood. Contenant notamment : "The Ubatuba Magnesium and the Isotope Ratio", Section 16, "Artefacts d'ovnis", pp. 226-234. Dans cet ouvrage, bardé de graphiques et équations, Hill présente la thèse que les ovnis obéissent, et ne défient pas, aux lois de la physique.

Hill décède en 1991.

Hill, P. R. & Zimmerman, C. H. & Kennedy, T. L.: Preliminary experimental investigation of the flight of a person supported by a jet thrust device attached to his feet, Laboratoire Aéronautique de Langley, NACA, 1953-01-15.