L'impossibilité devient le raisonnable pour peu qu'on l'introduise avec civilité

Charles Fort

Fort naît le à Albany (États-Unis), descendant d'immigrants hollandais. Toute sa vie, il mène des recherches à la bibliothèque publique de New York et à celle du British Museum sur d'innombrables événements étranges, ou hors nature comme il aime les nommer. Il a pour principe de prendre de tels événements pour argent comptant, même s'il doit pour cela faire fi de la méthode scientifique orthodoxe. En fait, Fort manifeste un grand scepticisme devant les interprétations des savants : selon lui, en effet, ceux-ci ignorent parfois délibérément les évidences et en arrivent à rejeter tout bonnement ce qu'ils ne peuvent analyser. Ce parti pris du monde scientifique l'amène à appeler les phénomènes inexpliqués le royaume des damnés.

Fort présente les fruits de sa recherche exhaustive dans plusieurs publications. L'un de ses livres recense, à lui seul, plus de 40 000 incidents qui ne peuvent être compris par les lois de la nature. Et les phénomènes qui se manifestent dans le royaume des damnés prennent des formes très diverses : bateaux navigant dans le ciel ; combats aériens entre armées de spectres ; auras spirituelles apparaissant à des voyants ; boules de feu, combustions spontanées, etc. Il écrit :

En ce qui me concerne, je ne fais qu'accepter. Ne pouvant voir les choses universellement, je me contente de les localiser. En sorte donc que rien n'a jamais été prouvé et que les déclarations théologiques sont tout aussi sujettes à caution, mais ont dominé la majorité des esprits en leur temps, par de purs procédés hypnotiques Fort, C. H.: The Book of the Damned, Horace Liveright, New York, 1919.

Charles Fort devant un jeu d'échec de son invention
Fort devant un jeu d'échecs de son invention
Charles Fort devant un jeu d'échec de son invention
Theodore Dreiser et Fort devant la maison de ce premier à Mt. Kisco (New York) le 4 octobre 1931 "Ivan T. Sanderson — Chapter 10 — Charles Hoy Fort and the Founding of SITU", Zippy's Telecom Blog (Website of Richard Grigonis, Grigonis Research)

Le principal objectif de Fort n'est pas de chercher des explications à ces événements extraordinaires, mais simplement d'af firmer leur existence, d'en fournir toutes les preuves et de laisser les lecteurs juger par eux-mêmes. Mais Fort a aussi ses propres théories sur ces phénomènes. Lorsqu'on les compare aux positions obstinément laborieuses de la science, les conceptions de Fort se révèlent parfois audacieuses ou farfelues, mais souvent brillamment inspirées. Par exemple, quand il lit un article sur une étrange huile jaune qui tombe du ciel, il ne cherche pas à analyser le liquide : il suppose immédiatement qu'un fuite provient des moteurs de vaisseaux spatiaux reliant Vénus et Mars. On ne dispose, à l'époque, d'aucune preuve réelle de l'existence de ces engins, cependant sa théorie bizarre frappe l'imagination populaire. Après Fort, il devient difficile de ne pas imaginer qu'il existe des objets volants non-identifiés. Il suspecte que les mondes, encore non-identifiés eux-aussi, d'où viennent toutes ces choses étranges pourraient être très proche de nous, par exemple sous forme de corps célestes - ne réfléchissant pas la lumière et donc non observés - à quelques dizaines de miles en l'air "Scientist Says Planet Is Only 50 Miles Away" Syracuse Herald de Syracuse (New York), 15 février 1920.

Le royaume de l'inexpliqué est, bien sûr, fluide par nature. Parfois, des événements considérés comme mystérieux et surnaturels à une époque sont parfaitement compris à une autre, lorsque les scientifiques ont fait reculer les frontières de la connaissance. Plus de 60 ans après la mort de Fort, en 1932, la plupart des énigmes qui a recensées restent sans solution Spencer 1997.

Fort a inspiré le travail de divers chercheurs contemporains, tels Coral E. Lorenzen ou William Roger Corliss.

Fort, C. H.: New lands, 1923 Fort, C. H.: Lo!, 1931 Fort, C. H.: Wild talents, 1932 INternational Fortean Organisation (INFO) Thayer, Tiffany: The books of Charles Fort, Henry Holte and Company, New York 1941. "A Rain of Fishes", Science, 16 juin 1893 "Do Fish Fall From the Sky?", Science, 22 avril 1949 "Fishes Fallen From the Sky", Science, 21 décembre 1923.