Conseiller pour l'aviation auprès de l'OTAN.

Ancient assistant du Secrétaire de l'USAF.

Fondateur et chef d'origine de l'équipe de guerre psychologique de la CIA.

En , peu après avoir rejoint le comité directeur du NICAP, Bryan écrit à Donald E. Keyhoe :

Je sais que des centaines de pilotes militaires et civils, le personnel d'aéroports, des astronomes, suiveurs de missiles et autres observateurs compétents ont signalé des observations. Je sais aussi que nombre de ces ovnis ont été signalés manoeuvrant en formation, et que nombre d'entre eux ont été simultanément suivis au radar. Mon opinion est que :

Les ovnis signalés par des observateurs compétents sont des appareils sous contrôle intelligent. Leurs vitesses, manoeuvres et autres éléments techniques prouvent qu'ils sont supérieurs à tout appareil ou appareils spatiaux connus aujourd'hui produits sur Terre.

Ces ovnis sont des appareils interplanétaires observation la Terre de manière systématique, étant pilotés ou contrôlés à distance, ou les 2.

L'informations sur les ovnis, y compris les rapports d'observation, a été et est toujours officiellement retenue. Cette politique est dangereuse, en particulier parce que la mauvaise identification d'ovnis en tant qu'attaque secrète russe pourrait accidentellement déclencher la guerre. A moins que cette politique ne soit changée, un investigation du Congrès devrait avoir lieu pour réduire ou éliminer ce dangers et d'autres.

Si Bryan nie tout lien avec la CIA durant son appartenance au NICAP, celui-ci est révélé en . On apprend à l'occasion qu'il lui avait été demandé de ne pas en faire part parce que cela pourrait embarasser la CIA Fowler, Raymond E.: 1981 < Good, Timothy: 1987, pp. 347-348.