Bessie Brazel Schreiber

Home

Fille de "Mack" Brazel.

En Juillet 1947, Bessie à 12 ans.

En Juillet 1979, William Moore interroge Bessie Brazel qui décrit l'épave comme :

Tellement de débris éparpillés sur le pâturage. Il y avait ce qui semblait être des morceaux de papier fortement ciré et une sorte de feuille ressemblant à de l'aluminium. Certains de ces morceaux avaient comme des nombres et des lettres sur eux, mais il n'y avait pas de mots que nous puissions faire avec. Certains des morceaux de feuilles métalliques avaient une sorte de bande collée à eux, et lorsque celles-ci étaient tenues au soleil elles montraient ce qui ressemblait à des fleurs ou dessins pastels. Même si le truc ressemblait à de la bande elle ne pouvait pas être décollée ou enlevée du tout. C'était d'un poids très léger mais il y en avait beaucoup à coup sûr.

Moore : Qu'est-il arrivé lorsque votre père a emporter certaines de ces choses en ville pour les montrer aux autorités ?

Bessie Brazel : Nous étions avec lui à Roswell mais nous ne sommes pas allés avec lui pour voir ces gens. Il est d'abord allé aux département du sheriff et ils l'ont envoyé aux militaires. Ils ont parlé à Papa toute la journée. Le jour suivant nous avons été descendus par les militaires et la presse. On nous a dit de ne pas parler de çà du tout. A cette époque quand les militaires vous disaient de ne pas parler de quelque chose, on ne discutait pas.

Moore : Vous souvenez-vous de ce à quoi ces ce qu'on appelle inscriptions ressemblait ?

Bessie Brazel : Oui. Cela ressemblait à des nombres pour la plupart, du moins j'ai supposé que c'était des nombres. Ils étaient inscrits comme vous inscririez des nombres en colonne pour faire un problème d'addition. Mais ils ne ressemblaient pas du tout aux nombres que nous utilisons. Ce qui m'a donné l'idée qu'ils étaient des nombres, je suppose, était la manière dont ils étaient rangés en colonnes.

Moore : Est-ce que l'objet aurait pu être les restes d'un ballon météo ?

Bessie Brazel : Non, ce n'était vraiment pas un ballon. Nous avions vu beaucoup de ballons météo - sur le sol comme dans les airs. Nous avions même trouvé 1 ou 2 ballons de style japonais qui étaient tombé dans la région une fois. Nous avions aussi ramassé 1 ou 2 de ces ballons météo en caoutchouc avec des paquetages d'instruments. Il n'y avait rien de tel. Je n'avais jamais rien vu ressemblant à ce genre de chose avant - ou depuis... Nous n'en avons jamais trouvé d'autres morceaux par la suite - après que les militaires se soient rendus sur les lieux. Bien sûr nous avons beaucoup été déhors durant les années, mais nous n'avons trouvé autant qu'un lambeau. Les militaires ont tout très bien raclé.

Home