Programme de la CIA instigué par Richard Helms. Le (13?), Allen Dulles met à la disposition du docteur Gottlieb une enveloppe de 300000 $ pour effectuer des recherches ultra-sensibles sur l'usage de matériels biologiques et chimiques. Le , après qu'on lui ait administré un cocktail de LSD sans qu'il en ait conscience, le Dr Frank Olson, spécialiste de la guerre biologique, se défenestre du 13ème étage d'un hôtel de Manhattan.

Dans le même temps, il débaptise l'opération Artichoke pour lui donner l'appellation de M-K-Ultra. Les 2 premières lettres signifient qu'il s'agit d'une opération du TSS. "Ultra" est une réminiscence étymologique du coup de maître qu'avaient réalisé les services secrets anglo-américains en brisant presque tous les codes militaires allemands.

Au projet M-K-Ultra fut intégré le projet M-K-Delta.

Le débute l'Opération 3ème Chance, dans laquelle du LSD est administré à des citoyens à l'étranger sans qu'ils en aient connaissance ou en aient donné la permission.

Vers 1960, Theodore Kaczynski se porte volontaire pour les expériences psychologiques du Dr. Henry Murray (ancien responsable de l'OSS) au MIT.

En 1963, Helms, directeur adjoint de la CIA, indique au sujet de l'administration de substances à des personnes sans leur permission : Nous n'avons pas de réponse à la question de la morale.

En 1973, avant de quitter la CIA, Helms ordonne la destruction des archives du programme.

Le , le président Gerald Rudolf Ford fait des excuses publiques pour la mort de Olson en 1953, dont le corps sera exhumé et examiné en par James Starrs.