Le siège du MI 6, situé à Londres, sur la rive gauche de la Tamise.

du Military Intelligence-6, service de renseignement britannique, officiellement désigné Secret Intelligence Service (SIS). Son existence n'a été reconnue officiellement qu'en . Il serait subordonné au Permanent Under-Secretaries Committee on Intelligence Services (PSIS) du Foreign Office. Son personnel est évalué à environ 3000 personnes et son budget annuel à environ 300 millions £. Le MI-6 occupe un nouveau quartier-général au-dessus de Charing Cross Station à Londres (anciennement Queen Anne's Gate (SW1) ou Century House, 100 Westminster Bridge Rd (SE1)). En outre, il disposait d'un bureau londonien à 60 Vauxhall Bridge Rd (SE1), un bureau de recrutement situé 3 Carlton Gardens (SW1) et un centre d'instruction à 296-302 Borough High St (SE1). Selon certaines informations le MI-6 disposerait d'un bureau opérationnel conjoint avec le MI-5, situé à 140 Gower St (London WC1).

Les origines du MI-6 remontent au , avec la création du Secret Service Bureau, au sein du War Office, composé — dès — d'une Home Section et d'une Foreign Section. En , le War Office crée le Directorate of Military Intelligence et la Foreign Section devient le MI-1c, puis MI-6.

Après la seconde guerre mondiale, le MI-6 est transféré sous la compétence du 1er ministre, puis du Foreign Secretary, et devient un organe civil désigné Secret Intelligence Service.

Le chef du MI-6 (CSS) est traditionnellement appelé "Mr. C", d'après l'initiale du premier chef de la Foreign Section, le capitaine Mansfield Cumming.

Le MI-6 a également été impliqué dans des actions clandestines, dont la plus célèbre est sans doute le renversement du Dr Mossadegh en Iran en , aux côtés de la CIA. Depuis cette opération, le MI-6 semble avoir réduit ses engagements dans des actions clandestines.