Eurociel

Projet du GEPAN de réseau de stations au sol équipées de systèmes d'observation grand-angle et d'algorithmes puissants de traitement en temps réel.

Le concept de base était d'implanter 2 ensembles de stations de détection optique grand angle, situées à des dizaines de miles de distance suivant un parallèle de latitude, chaque station devant être équipée avec des caméras de type CCD, avec un minimum de 1 dans le visible et 1 dans l'infrarouge. La sortie de ces caméras alimenterait de données un microordinateur qui déclenche l'enregistrement de données lorsque l'ordinateur détermine qu'un changement est soudainement intervenu. Les données de l'ensemble de ces stations seraient stockées dans une installation centrale pour permettre le calcul de trajectoires. Un tel système pourrait détecter la foudre, des météores, des satellites inconnus et d'autres phénomènes connus ou inconnus.

Au cours de la phase du GEPAN, le projet produisit de nombreux rapports et enquêtes et documents techniques concernant des sujets liés à l'étude d'événements ovnis. Ces rapports furent rendus publics. Ces rapports ne sont plus disséminés, mais une information peut toujours être demandée au CNES.

Louange, F. et Vélasco, J.-J. : "Annexe 1 : Investigations officielles sur les ovnis en France : le Projet GEPAN/SEPRA ", Rapport Sturrock/Pocantico, 1997