Démocratie Libérale est un parti politique français successeur du Parti Républicain, créé le sous la présidence d'Alain Madelin, et intégré la même année à l'UDF.

Le programme de Démocratie libérale est libéral sur le plan économique - il plaide pour un désengagement progressif de l'État dans de nombreux secteurs économiques - et conservateur sur les questions de mœurs.

En , après les élections régionales, Alain Madelin et d'autres leaders de DL approuvent les présidents de région réélus grâce au soutien des élus FN, alors que Bayrou rejette toute alliance avec l'extrême-droite. DL quitte alors l'UDF, dont les autres composantes fusionnent la même année pour créer un parti unifié, la Nouvelle UDF.

En il disparaît avec la création de l'UMP.