Ezéchiel 1

Ancien testament, Bible / Torah, 11/02/2024 18:32:43
  1. La 30ᵉ année, le 5ᵉ jour du 4ᵉ mois ; alors que je me trouvais parmi les éxilés du fleuve de Kebar, les cieux s'ouvrirent, et j'eus des visions divines n1La "trentième année" correspond probablement à l'âge du prophète ou de l'année de la captivité à Babylone. On propose donc généralement la date de 593 avant J.-C.. Les "captifs" sont les déportés, ceux de la transportation. Le Kebar, ou Cobar, est un canal de dérivation latérale à l'Euphrate, qui va du Sud de Babylone à Uruk, par Nippur.

    וַיְהִי בִּשְׁלֹשִׁים שָׁנָה, בָּרְבִיעִי בַּחֲמִשָּׁה לַחֹדֶשׁ, וַאֲנִי בְתוֹךְ-הַגּוֹלָה, עַל-נְהַר-כְּבָר; נִפְתְּחוּ, הַשָּׁמַיִם, וָאֶרְאֶה, מַרְאוֹת אֱלֹהִים

  2. Le 5 du mois - c'était la 5ᵉ année de la captivité du roi Joïachin -

    בַּחֲמִשָּׁה, לַחֹדֶשׁ--הִיא הַשָּׁנָה הַחֲמִישִׁית, לְגָלוּת הַמֶּלֶךְ יוֹיָכִין

  3. la parole de l'éternel fut adressée à ézéchiel, fils de Bouzi, le sacrificateur n2Prêtre, dans le pays des Chaldéens, près du fleuve de Kebar ; là, la main de l'éternel fut sur lui.

    הָיֹה הָיָה דְבַר-יְהוָה אֶל-יְחֶזְקֵאל בֶּן-בּוּזִי הַכֹּהֵן, בְּאֶרֶץ כַּשְׂדִּים--עַל-נְהַר-כְּבָר; וַתְּהִי עָלָיו שָׁם, יַד-יְהוָה

  4. Je regardais, et voici qu'il vint du septentrion n3Nord un vent impétueux, une grosse nuée, et une gerbe de feu, qui répandait de tous côtés une lumière éclatante, au centre de laquelle brillait comme de l'airain poli, sortant du milieu du feu n4La "gerbe de feu" est décrite comme un feu qui s'entortille, ou qui s'entremêle (à comparer avec Exode 9:24). Ezéchiel parle d'"airain poli" ou luisant (hachmal). C'est une substance inconnue ; peut-être un alliage d'or et d'argent, qui peut être traduite par "étincellement de vermeil".

    וָאֵרֶא וְהִנֵּה רוּחַ סְעָרָה בָּאָה מִן-הַצָּפוֹן, עָנָן גָּדוֹל וְאֵשׁ מִתְלַקַּחַת, וְנֹגַהּ לוֹ, סָבִיב; וּמִתּוֹכָהּ--כְּעֵין הַחַשְׁמַל, מִתּוֹךְ הָאֵשׁ

  5. Et au milieu encore, apparaissait l'image de 4 Haïot n5terme féminin désignant des "animaux" au sens d'êtres vivants, dont l'aspect avait une ressemblance humaine.

    וּמִתּוֹכָהּ--דְּמוּת, אַרְבַּע חַיּוֹת; וְזֶה, מַרְאֵיהֶן--דְּמוּת אָדָם, לָהֵנָּה

  6. Chacun d'eux avait 4 faces, et chacune avait 4 ailes.

    וְאַרְבָּעָה פָנִים, לְאֶחָת; וְאַרְבַּע כְּנָפַיִם, לְאַחַת לָהֶם

  7. Leurs pieds étaient droits ; la plante de leurs pieds était comme celle d'un veau et ils étincelaient comme de l'airain poli.

    וְרַגְלֵיהֶם, רֶגֶל יְשָׁרָה; וְכַף רַגְלֵיהֶם, כְּכַף רֶגֶל עֵגֶל, וְנֹצְצִים, כְּעֵין נְחֹשֶׁת קָלָל

  8. Et des mains d'homme apparaissaient sous les ailes à leurs quatre côtés ; et tous les 4 avaient leurs faces et leurs ailes.

    וידו (וִידֵי) אָדָם, מִתַּחַת כַּנְפֵיהֶם, עַל, אַרְבַּעַת רִבְעֵיהֶם; וּפְנֵיהֶם וְכַנְפֵיהֶם, לְאַרְבַּעְתָּם

  9. Joignant leurs ailes l'une à l'autre, elles ne se tournaient point en marchant, chacune allait droit devant elle.

    חֹבְרֹת אִשָּׁה אֶל-אֲחוֹתָהּ, כַּנְפֵיהֶם: לֹא-יִסַּבּוּ בְלֶכְתָּן, אִישׁ אֶל-עֵבֶר פָּנָיו יֵלֵכוּ

  10. Quant à la forme de leurs faces, elles avaient toutes les 4 une face d'homme et à droite une face de lion, toutes les 4 une face de taureau à gauche, et toutes les 4 une face d'aigle n6Ces 4 créatures (homme, lion, bœuf et aigle) furent considérés aux premiers jours du catholicisme comme les figures des 4 évangélistes. Les pères, cependant, ne furent pas d'accord avec cette association. D'après la correlation proposée par Saint Ambroise, Mathieu, commençant avec l'incarnation charnelle du Christ, portraie l'humanité du seigneur, symbolisée par l'homme. Marc représente le pouvoir régalien du Christ et est donc symbolisé par un lion. Luc ouvre avec la vision de Zacharie, le prêtre, et est symbolisé par veau sacrifié. Jean, s'élevant sur les ailes de la contemplation théologique même vers la génération éternelle du Mot, est symbolisé par l'aigle. Cependant cette distribution des symboles prend en compte les mots commençant chaque livre plutôt que l'individualité et la totalité de l'étendue de chaque évangeliste.

    וּדְמוּת פְּנֵיהֶם, פְּנֵי אָדָם, וּפְנֵי אַרְיֵה אֶל-הַיָּמִין לְאַרְבַּעְתָּם, וּפְנֵי-שׁוֹר מֵהַשְּׂמֹאול לְאַרְבַּעְתָּן; וּפְנֵי-נֶשֶׁר, לְאַרְבַּעְתָּן

  11. Et leurs faces et leurs ailes étaient éployées vers le haut ; 2 de leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre, et 2 couvraient leurs corps.

    וּפְנֵיהֶם, וְכַנְפֵיהֶם פְּרֻדוֹת מִלְמָעְלָה: לְאִישׁ, שְׁתַּיִם חֹבְרוֹת אִישׁ, וּשְׁתַּיִם מְכַסּוֹת, אֵת גְּוִיֹּתֵיהֶנָה

  12. Et chacun allait droit devant elle ; du côté où l'esprit les poussait à aller, et elles allaient, sans se détourner dans leur marche/vol.

    וְאִישׁ אֶל-עֵבֶר פָּנָיו, יֵלֵכוּ: אֶל אֲשֶׁר יִהְיֶה-שָּׁמָּה הָרוּחַ לָלֶכֶת יֵלֵכוּ, לֹא יִסַּבּוּ בְּלֶכְתָּן

  13. Quant à l'aspect des Haïots, elles paraissaient comme des charbons de feu ardents, incandescents, comme des flambeaux ; un feu circulait entre les Haïots, et ce feu émettant une lumière éclatante, et il en sortait des éclairs.

    וּדְמוּת הַחַיּוֹת מַרְאֵיהֶם כְּגַחֲלֵי-אֵשׁ, בֹּעֲרוֹת כְּמַרְאֵה הַלַּפִּדִים--הִיא, מִתְהַלֶּכֶת בֵּין הַחַיּוֹת; וְנֹגַהּ לָאֵשׁ, וּמִן-הָאֵשׁ יוֹצֵא בָרָק

  14. Et les Haïot allaient et revenaient, comme l'éclair.

    וְהַחַיּוֹת, רָצוֹא וָשׁוֹב, כְּמַרְאֵה, הַבָּזָק

  15. Je regardais les Haïot, et voici qu'il y avait une roue à terre, près des Haïot, devant leurs 4 faces.

    וָאֵרֶא, הַחַיּוֹת; וְהִנֵּה אוֹפַן אֶחָד בָּאָרֶץ אֵצֶל הַחַיּוֹת, לְאַרְבַּעַת פָּנָיו

  16. L'aspect des roues et leur structure ressemblaient au Tarchich n7Chrysolithe ; toutes les 4 avaient la même forme ; et leur aspect et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au milieu d'une autre.

    מַרְאֵה הָאוֹפַנִּים וּמַעֲשֵׂיהֶם כְּעֵין תַּרְשִׁישׁ, וּדְמוּת אֶחָד לְאַרְבַּעְתָּן; וּמַרְאֵיהֶם, וּמַעֲשֵׂיהֶם, כַּאֲשֶׁר יִהְיֶה הָאוֹפַן, בְּתוֹךְ הָאוֹפָן

  17. En cheminant, elles allaient de leurs 4 côtés, et quand elles se mouvaient, ne se tournaient point dans leur marche.

    עַל-אַרְבַּעַת רִבְעֵיהֶן, בְּלֶכְתָּם יֵלֵכוּ: לֹא יִסַּבּוּ, בְּלֶכְתָּן

  18. Elles avaient une circonférence et une hauteur effrayantes, et à leur circonférence les 4 roues étaient remplies d'yeux tout autour.

    וְגַבֵּיהֶן--וְגֹבַהּ לָהֶם, וְיִרְאָה לָהֶם; וְגַבֹּתָם, מְלֵאֹת עֵינַיִם סָבִיב--לְאַרְבַּעְתָּן

  19. Et quand les Haïot marchaient, les roues cheminaient à leurs côtés, et quand les Haïot s'élevaient de terre, les roues s'élevaient aussi.

    וּבְלֶכֶת, הַחַיּוֹת, יֵלְכוּ הָאוֹפַנִּים, אֶצְלָם; וּבְהִנָּשֵׂא הַחַיּוֹת מֵעַל הָאָרֶץ, יִנָּשְׂאוּ הָאוֹפַנִּים

  20. Elles allaient où l'esprit les poussait à aller, et les roues s'élevaient dans le même sens qu'elles, car l'esprit de la Haïa n8des animaux était dans les roues.

    עַל אֲשֶׁר יִהְיֶה-שָּׁם הָרוּחַ לָלֶכֶת יֵלֵכוּ, שָׁמָּה הָרוּחַ לָלֶכֶת; וְהָאוֹפַנִּים, יִנָּשְׂאוּ לְעֻמָּתָם, כִּי רוּחַ הַחַיָּה, בָּאוֹפַנִּים

  21. Quand ils marchaient, elles marchaient ; quand ils s'arrêtaient, elles s'arrêtaient ; quand ils s'élevaient de terre, les roues s'élevaient avec ellles, car l'esprit de la Hala n9des animaux était dans les roues.

    בְּלֶכְתָּם יֵלֵכוּ, וּבְעָמְדָם יַעֲמֹדוּ; וּבְהִנָּשְׂאָם מֵעַל הָאָרֶץ, יִנָּשְׂאוּ הָאוֹפַנִּים לְעֻמָּתָם--כִּי רוּחַ הַחַיָּה, בָּאוֹפַנִּים

  22. Au-dessus des têtes de la Haïa n10des animaux, il y avait un firmament, comme un cristal immense et resplendissant qui s'étendait sur leurs têtes, en haut.

    וּדְמוּת עַל-רָאשֵׁי הַחַיָּה, רָקִיעַ, כְּעֵין, הַקֶּרַח הַנּוֹרָא--נָטוּי עַל-רָאשֵׁיהֶם, מִלְמָעְלָה

  23. Et sous ce firmament leurs ailes étaient droites l'une contre l'autre, et chacun en avait 2 qui couvraient le corps d'un côté et chacun 2 qui les couvraient de l'autre côté.

    וְתַחַת, הָרָקִיעַ, כַּנְפֵיהֶם יְשָׁרוֹת, אִשָּׁה אֶל-אֲחוֹתָהּ: לְאִישׁ, שְׁתַּיִם מְכַסּוֹת לָהֵנָּה, וּלְאִישׁ שְׁתַּיִם מְכַסּוֹת לָהֵנָּה, אֵת גְּוִיֹּתֵיהֶם

  24. Et j'entendais le bruit de leurs ailes, quand ils s'avançaient, pareil au bruit d'eaux puissantes, ou à la voix du Tout Puissant ; un bruit tumultueux, comme celui d'un campement/d'une armée ; quand ils s'arrêtaient, leurs ailes tombaient, immobiles n11En fait "quand il marchait" pourrait aussi être traduit par "quand ils volaient", le mot hébreu d'origine signifiant "quand ils allaient". Ici aussi le mot de "voix" du tout-puissant est traduisible par "bruit".

    וָאֶשְׁמַע אֶת-קוֹל כַּנְפֵיהֶם כְּקוֹל מַיִם רַבִּים כְּקוֹל-שַׁדַּי, בְּלֶכְתָּם--קוֹל הֲמֻלָּה, כְּקוֹל מַחֲנֶה; בְּעָמְדָם, תְּרַפֶּינָה כַנְפֵיהֶן

  25. Et il se faisait un bruit qui partait du firmament étendu sur leurs têtes, lorsqu'ils s'arrêtaient et laissaient tomber leurs ailes.

    וַיְהִי-קוֹל--מֵעַל, לָרָקִיעַ אֲשֶׁר עַל-רֹאשָׁם; בְּעָמְדָם, תְּרַפֶּינָה כַנְפֵיהֶן

  26. Au-dessus du ciel qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de semblable à une pierre de saphir, en forme de trône, et sur cette forme de trône apparaissait comme une figure d'homme placé dessus en haut.

    וּמִמַּעַל, לָרָקִיעַ אֲשֶׁר עַל-רֹאשָׁם, כְּמַרְאֵה אֶבֶן-סַפִּיר, דְּמוּת כִּסֵּא; וְעַל, דְּמוּת הַכִּסֵּא, דְּמוּת כְּמַרְאֵה אָדָם עָלָיו, מִלְמָעְלָה

  27. Je vis encore comme un hachmal n12airain poli, comme du feu, au dedans duquel était cet homme, et qui rayonnait tout autour ; depuis ce qui semblait ses reins jusqu'en haut, et depuis ce qui semblait ses reins jusqu'en bas, je vis comme du feu, et comme une lumière éclatante, dont il était environné n13Encore une fois le terme "d'airain poli" ou luisant traite d'une substance inconnue ; peut-être un alliage d'or et d'argent, ou "l'étincellement du vermeil". L'aspect d'un feu enveloppe cet "homme" tout autour, à partir et au-dessus de ce qui semble être ses reins ; et à partir et au-dessous de ce qui semblait être ses reins, on voit comme l'aspect d'un feu et d'une clarté, tout autour de lui.

    וָאֵרֶא כְּעֵין חַשְׁמַל, כְּמַרְאֵה-אֵשׁ בֵּית-לָהּ סָבִיב, מִמַּרְאֵה מָתְנָיו, וּלְמָעְלָה; וּמִמַּרְאֵה מָתְנָיו, וּלְמַטָּה, רָאִיתִי כְּמַרְאֵה-אֵשׁ, וְנֹגַהּ לוֹ סָבִיב

  28. Tel l'aspect de l'arc qui est dans la nue en un jour de pluie, ainsi était l'aspect de cette lumière éclatante, qui l'entourait : c'était une image de la gloire de l'éternel. À cette vue, je tombais sur ma face, et j'entendis la voix de quelqu'un qui parlait n14Ezechiel compare ici la clarté qu'il voit à un arc-en-ciel.

    כְּמַרְאֵה הַקֶּשֶׁת אֲשֶׁר יִהְיֶה בֶעָנָן בְּיוֹם הַגֶּשֶׁם, כֵּן מַרְאֵה הַנֹּגַהּ סָבִיב--הוּא, מַרְאֵה דְּמוּת כְּבוֹד-יְהוָה; וָאֶרְאֶה וָאֶפֹּל עַל-פָּנַי, וָאֶשְׁמַע קוֹל מְדַבֵּר. {פ}