Affidavit

Halt, C. I.: 17 juin 2010

Home
  1. Le document d'origine
    Le document d'origine
    Le document d'origine
    Mon nom est Charles I. Halt
  2. Je suis né le XXXXXXXXX
  3. Mon adresse est XXXXXXXXXXXXXXXX
  4. J'ai servi sans la Force Aérienne des Etats-Unis pendant 28 ans, partant à la retraite en 1991 avec le grade de colonel. En décembre 1980, j'étais Commandant Adjoint de Base à la base anglo-américaine RAF de Bentwater, dans le Suffolk, en Angleterre.
  5. Tard dans la soirée du 27 décembre, et jusque dans les heures précédant l'aube du 28 décembre, en réponse aux signalements de lumières inhabituelles dans la forêt voisine de Rendlesham, j'ai mené une équipe de Policiers de Sécurité de l'USAF dans les bois pour enquêter. C'était le 2nd incident de ce type alors que de nombreuses rumeurs d'activité OVNI depuis de nombreux jours sévissaient sur la base. En allant dans la forêt, mon intention était de trouver une explication logique aux lumières mystérieuses.
  6. Alors qu'elle était dans la forêt de Rendlesham, notre équipe de sécurité observa une lumière qui avait l'apparence d'un grand oeil, de couleur rouge, se déplaçant à travers les arbres. Au bout de quelques minutes cet objet commença à lâcher ce qui ressemblait à du métal fondu. Peu après il se sépara en plusieurs objets de couleur blanche plus petits qui s'envolèrent dans toutes les directions. Les déclarations de sceptiques selon lesquelles il s'agissait simplement du balayage du rayon d'un phare éloigné sont infondées ; nous pouvions simultanément voir la lumière inconnue et le phare. Ce dernier était à 35 ou 40 ° de l'endroit où tout cela se passait.
  7. En quittant la forêt, notre équipe à traversé un champ de fermier. Alors que nous le faisions, quelqu'un pointa 3 objets dans le ciel au nord. Ils étaient blancs et avaient sur eux des lumières de couleurs multiples. Tout d'abord, les objets semblèrent elliptiques mais, alors qu'il manoeuvraient, devinrent pleinement ronds. Ils furent stationnaires pendant un moment puis commençèrent à se déplacer à grande vitesse selon des angles aigüs comme s'ils faisaient une recherche par quadrillage.
  8. A peu près au même moment, quelqu'un remarqua un objet semblable dans le ciel au sud. Il était rond et, à un moment, vint vers nous à très grande vitesse. Il s'arrêta au-dessus de nous et envoya vers le bas un petit rayon comme un pinceau, une sorte de rayon laser. Cela illumina le sol à une dizaine de pieds de nous et restâmes juste là en pétrifiés, nous demandant s'il s'agissait d'un signal, d'un avertissement ou quoi que ce fut. Il s'arrêta en un clic comme si quelqu'un avait poussé un interrupteur, puis l'objet remonta dans le ciel.
  9. Cet objet repartit alors vers Bentwaters, et continua à envoyer vers le bas des rayons de lumière, à un endroit près de la Zone de Stockage d'Armes (WSA). Nous savions cela parce que nous pûmes entendre le bavardage sur la radio bidirectionnelle. Plusieurs membres de la force aérienne présents par la suite me dirent avoir vu les rayons. Je ne me souviens d'aucun nom à ce point. De ma position dans la forêt, il semblait que un ou plusieurs rayons étaient descendus près de la WSA. A ce moment, l'objet était juste au nord de l'installation. J'étais très inquiet de l'objectif des rayons.
  10. En accord avec la politique de l'U.S. Air Force, je ne peux confirmer ni contester que la WSA contenait des armes nucléaires. Je sais que d'autres membres anciens ou à la retraite de la Police de Sécurité de l'USAF ayant travaillé là-bas à l'époque de l'incident sont aujourd'hui déposé des témoignages confirmant la présence de bombes nucléaires tactiques à la WSA.
  11. Je pense que les objets que j'ai vus de près étaient d'origine extraterrestre et que les services de sécurité des Etats-Unis comme du Royaume Uni ont tenté — alors comme maintenant — de subvertir la significativité de ce qui s'est passé dans la forêt de Rendlesham et à la base RAF de Bentwaters à l'aide de méthodes de désinformation éprouvées.
  12. Je n'ai été payé ni n'ai rien reçu de valeur pour faire cette déclaration et il s'agit de la vérité du mieux que je m'en souvienne.

Signé : Charles Halt

Date : 17/6/10

Témoin de la signature : Katherine C. Shaw

Notaire : KShaw Ma commission expire le 30 avril 2011

Seau :
KATHERINE C SHAW
NOTARY PUBLIC
MY COMMISSION NUMBER 284586
COMMONWEALTH OF VIRGINIA

Home