Sous licence, 22 août 1678 Duke University Library , Wing 2/M2996 < Deliyannis, Y.: "Re: Mawing Devil, edited in 1678", Magonia Exchange, 7 juin 2009 .

Le document d'origine
Le document d'origine

Etant la véritable histoire d'un fermier, qui négociait avec un pauvre faucheur la coupe de 3 demi-acres d'avoine ; alors que le faucheur demandait trop, le fermier jura que le Diable faucherait plutôt que lui. Et il s'ensuivit, que cette nuit-là, le champ d'avoine sembla comme enflammé : mais le matin suivant apparut si soigneusement fauché par le Diable ou quelque esprit infernal, qu'aucun mortel ne fut capable de faire de même.

Aussi, comme il dit que l'avoine ly maintenant dans le champ, et le propriétaire n'a pas Power to fetch them away.

Les hommes peuvent badiner avec le paradis, et critiquer l'enfer, avec autant d'humour qu'ils le veulent, mais qu'il existe vraiment de tels endroits, the wife Dispensations of Almighty Providence, does not cease continually to evince. Car si par ces circonstances accumulées qui nous induisent généralement à croire à quelque chose dépassant nos sens, nous pouvons raisonnablement gather qu'il existe des choses telles que des diables, nous devons nécessairement conclure que ces diables ont un enfer ; et puisqu'il y a un enfer, il doit y avoir un paradis, et donc un Dieu ; et donc tous les Devoirs de la Religion Chrétienne suivent nécessairement comme subséquents indispensables.

Le récit qui suit n'aide pas qu'un peu à confirmer la 1ère de ces propositions.

Il n'y a pas si longtemps, than within the compass de ce présent mois d'août, arriva un accident si inhabituel dans le Hartfordshire, as is not only the general Discourse, and Admiration de tout le pays ; mais may for its Rarity Challenge any other event, which has for these many years bin Product's in any other County whatsoever. Ainsi est l'histoire.

Dans le comté cité, vit un riche fermier industrieux, qui percevant une petite culture à lui (d'environ 3 demi-acres de terre qu'il avait semé d'avoine) qui allait être prêt pour la récolte, envoya à un pauvre voisin dont il savait qu'il travaillait couramment l'été au travail de la réculte, pour s'entendre avec lui sur un fauchage, ou couper bas la dite avoine ; le pauvre homme comme c'était son habitude, ne ménageait pas ses efforts pour un prix aussi raisonnable qu'il pouvait, et demanda par conséquent un bon prix rond pour son travail, which the farmer taking some exceptions at, lui proposa un tarif bien en-dessous de celui que le pauvre homme demandait d'habitude pour cela ; so that some sharp words had past, lorsque le fermier lui dit qu'il ne souhaitait plus en parler avec lui. Après quoi l'honnête faucheur recollecting with himself, que s'il ne faisait pas ce petit spot de travail, il pourrait par là-même perdre bien plus de travail pour lequel le fermier devait l'employer à côté, couru après lui, et lui dit, que, plutôt que de le déplaire, il le ferait au prix de raison qu'il lui plairait ; et comme exemple de sa volonté de le servir, lui proposa un prix plus bas que celui pour lequel il avait fauché à n'importe quel moment de l'année passée. Le fermier irrité, agité et le regard sévère, dit au pauvre homme, que le Diable lui-même faucherait son avoine avant qu'il ait quoi que ce soit à voir avec eux, et là-dessus partit sur son chemin, quittant le douloureux yeoman, sans être plus que cela troublé d'avoir désobligé quelqu'un in whose power it lay to do him many kindnesses.

Mais cependant, in the happy feries of a interupted prosperity, we may strut, and plume our selves over the miserable indigencies of our ncessitated neighbours; yet there is a just God above, qui weighs us not by our bags, nor measures us by our coffers; mais regarde tous les hommes indifferemment, comme les fils communs d'Adam ; so that he who carefully officiates that rank or station wherein the Almighty has plac't him, tho but a mean one, is truly more worthy the estimation of all men, than he who is prefer'd to superior dignities, and abuses them ; and what greather abuse, than the contempt of men below him ; the relief or whose common necessities is none of the least conditions wherby he holds all his Good things; which when that tenure is forfeited by his default, he may juilly expect some judgment to ensue; or else that those riches wherby he prizes himself so extravagantly, may shortly be taken from him.

Nous ne tenterons pas de sonder la canse, ou raison d'événements préternaturels ; mais nous sommes certains, as the most credible and general relation can inform us, que la même nuit ce pauvre faucheur, et farmer parted, son champ d'avoir fut publickly vu par plusieurs passagers, to ba all on a flame, and so continued for some space, to the great consternation of those that beheld it.

Which strange news being by several carried to the farmer next morning, could not give him a great curiosity to go and see what was become of his crop of oats, which he could not imagin, but was totally devour'd by those ravenous flames which were observ'd to be so long refident on his acre and half of ground.

Certainement a reflection of his suddain and indiscreet expression, [that the Devil should mowe his oats before the poor man should have any thing to do with them] could not but on this occasion come into his memory. For if we will but allow our selves to much leisure, to consider how many hits of providence go to the production of one crop of corn, such as the aptitude of soyl, the seasonableness of showers, nourishing solstices and salubreous winds, etc. we should rather welcome maturity with devout acknowledgements than prevent our gathering of it by our profuse wishes.

But not to keep the curious reader any longer in suspense, the inquisitive farmer no sooner arriv'd at the place where his oats grew, but to his admiration he found the crop was cut down ready to his hands ; and as if the Devil had a mind to shew his dexterity in the art of husbandry, and scorn'd to mow them after the usual manner, he cut them in round circles, and plac't every straw with that exactness that it would have taken up above an age, for any man to perform what he did that one night; and the man the ows them is as yet afraid to remove them.

FINIS.