La méthode falsificationniste naît du constat :

Le falsificationnisme souffrira cependant de critiques semblables à celles adressées à l'inductivisme : falsifications elles-mêmes étant issues d'observations, elle peuvent elles aussi toujours être remises en cause parce que les observations peuvent être plus ou moins fiables (de part leur subjectivité, mais aussi les conditions différentes, qualité des mesures, etc.). Nombre de théories peuvent ainsi être invalidées à tort.

Chalmers, Alan F., What is this thing called Science?, traduit Qu'est-ce que la science - Popper, Khun, Lakatos, Feyerabend, La découverte, 1976, réédité 1982