{{$first?'':' & '}}{{aa.lastName}}, {{aa.firstName}}: ,

Où comment un ufologue témoin d'observations, manipulé, finit à l'hopital pour troubles nerveux.

De chez lui, Paul Frederick Bennewitz voit, comme d'autres, des lumières étranges dans le ciel nocturne au-dessus de la Zone d'Essais de Manzano à l'extérieur d'Albuquerque. Les lumières semblent apparaître presque chaque soir et voler vers Coyote Canyon, également une partie de la zone de la base aérienne de Kirtland incluant le Laboratoire National de Sandia et le Laboratoire Phillips, tous 2 menant des recherches ultra-top-secrète pour le gouvernement. Très intéressé par le sujet des ovnis, il devient enquêteur pour l'APRO.

Début , Bennewitz commence à observer et filmer des objets qu'il a observé au sol et dans les airs près de la base aérienne de Kirtland et la Manzano range ; sa femme Cindy aurait également été présente pour observer certains des premiers atterrissages qu'il observe et filme dans la zone du Coyote Canyon. Le il contacte le major Ernest Edwards de la Police de Sécurité de Kirtland qui, au cours des mois qui vont suivre, va devenir préoccupé et demander aux gardes de la Zone de Stockage d'Armes de Manzano de lui signaler toutes observations inhabituelles de lumières aériennes.

Bennewitz
Clôture électrique entourant le complexe de stockage d'armes nucléaires de Manzano, près de la base aérienne de Kirtland

Début , 3 gardes signalent l'observation d'une lumière aérienne descendant sur la Réserve Militaire de Sandia Complaint Form. Ernest Edwards signale l'observation à Richard C. Doty, sans savoir que ce dernier a déjà entendu parler par Russ Curtis (le Chef de la Sécurité de Sandia) qu'un garde de la Sécurité de Sandia a observé un objet en forme de disque près d'une structure juste quelques minutes après l'observation par les 3 gardes de Manzano. Doty inclut ces signalements et plusieurs autres dans son rapport formel, qu'il transmet au siège de l'AFOSI à Washington (DC).

Bennewitz est appelé à la base de Kirtland où plusieurs officiers principaux de l'Air Force et du personnel de Sandia sont présents, dont un brigadier-général Ernest Edwards has confirmed that the three guards under his command reported what was described, and that the meeting did take place. Doty et Jerry Miller, conseiller scientifique pour le Air Force Test and Evaluation Center de Kirtland AFB, interroge Bennewitz chez lui à la limite de la Base de Manzano. Ils examinent les films et bandes de Bennewitz et Miller, un ancien enquêteur du projet Blue Book à Wright-Patterson AFB, determina que les films montraient un certain type d'objets aériens non-identifiés. Ils notent également le réseau d'équipement de surveillance électronique que Bennewitz avait pointé à Manzano. L'AFOSI declina à enquêter plus avant, mais prévoya un examen des données de Bennewitz par le personnel de Wright-Patterson. L'AFOSI procéda également à une vérification du passé de Bennewitz Un document signé par Thomas A. Cseh, commandant du Détachement d'Enquête de la Base, confirme cela. Au final il existe un ensemble complet de documents publiés par le siège de l'AFOSI sous la couverture du Département de l'Air Force, liés aux événements décrits.

Passionné par les ovnis, Bennewitz rencontre Myrna Hansen, une femme lui affirmant, avec moult détails, l'enlèvement d'elle et son fils par des extraterrestres en mai 1980. Il enquête sur cette affaire pour le compte de l'APRO. Avec sa permission, Leo Sprinkle commence à l'hypnotiser, et sur une période de 3 mois, Bennewitz et Sprinkle entendent une histoire très inhabituelle. Hansen indique que non seulement elle a vu plusieurs ovnis ce jour-là, mais qu'elle a vu du bétail être enlevé – et qu'elle et son fils ont également été enlevés par les extraterrestres et emenés dans une base souterraine secrète à Dulce, où ils virent le bétail être mutilé et drainé de leur sang, et virent des cuves contenant des morceaux de corps humain. Elle ajoute qu'une plaque d'acier a été implantée dans son cerveau gauche et celui de son fils pour leur protection Moulton Howe, L. (1989). An Alien Harvest. Littleton. Linda Moulton-Howe Productions. p. 355 et contrôler leurs esprits à travers ces dispositifs.

Bennewitz croit le récit de Hansen qui le marque profondément, et en sort convaincu de la présence d'extraterrestres sur Terre, mutilant le bétail et enlevant les humains pour leur poser des implants destinés à les contrôler tout au long de leur existence. Il croit aussi qu'il y avait un lien d'une manière ou d'autre autre avec les lumières qu'il voit au-dessus de Manzano. Il commence à filmer les lumières, amassant plus de 2600 pieds de film. Il en vient aussi à croire qu'il peut recevoir des signaux de l'appareil qu'il observe. Il construit une antenne et des récepteurs pour recevoir des transmissions électromagnétiques basse-fréquence dont il pensent qu'elles viennent de l'appareil extraterrestre. Bennewitz appelle sa "mission" le "projet Beta".

Egalement convaincu de l'existence d'une activité ovni autour de la base de Kirtland, Bennewitz met à profit des compétences de radio-technicien pour tenter de prouver ses supputations à l'aide d'appareils de réception selon lui capables de capter les signaux radio émis par des extraterrestres.

Surveillé, mis en garde, Bennewitz en vient rapidement à penser que si les militaires américains s'en prennent à lui, c'est parce qu'ils collaborent eux-mêmes avec des extraterrestres. Peu à peu, il échafaude le scénario d'un pacte liant les extraterrestres au gouvernement des USA, aujourd'hui connu comme l'hypothèse des "petits-gris".

Bennewitz
A son arrivée près de la base supposée de Dulce, Bennewitz déclare avoir communiqué mentalement un comptage aux extraterrestres pour savoir quand il devait prendre un cliché avec son Haselblad vitesse 500. Il déclare que le vaisseau sauta sur l'image au comptage. Cependant, il ne vit pas effectivement le vaisseau lui-même, trop rapide. La falaise à des ouvertures de 40 pieds pour l'accès de vaisseaux à l'intérieur de la base. Selon lui, parfois ces entrées sont ouvertes et parfois fermées à l'aide de rochers et d'un système hydraulique.

Bennewitz écrit ensuite un logiciel qui selon lui peut traduire les transmissions radio extraterrestres. Il en vient à croire qu'il intercepte les messages que les extraterrestres transmettent à des dispositifs de contrôle mental tels que ceux dont Myrna Hansen prétend qu'ils ont été placés en elle et son fils.

Le , Bennewitz présente à nouveau les éléments dont il dispose, cette fois à des membres de haut rang du personnel de l'Air Force, dont le brigadier-général William Brooksher. Dans le compte-rendu de cette réunion, il est indiqué qu'il a été conseillé à Bennewitz de prétendre à une autorisation de l'Air Force d'étudier les phénomènes. Une nouvelle fois, l'AFOSI refuse d'enquêter lui-même sur la question.

Bennewitz n'abandonne pas. A côté des rapports réguliers qu'il envoie à l'APRO, il contacte le sénateur US Harrison Schmidt et le sénateur Peter Domenici, ainsi que d'autres enquêteurs sur les ovnis comme Linda Moulton Howe et John O. Lear.

En 1982, l'APRO décide d'enquêter sur les déclarations de Bennewitz. Ils envoient William Leonard Moore, un de leurs directeurs, lui parler. Bennewitz raconte à Moore que les transmissions extraterrestres qu'il a reçues indiquent que 2 types d'extraterrestres ont envahi les USA : les "blancs" pacifiques et les "gris" malveillants. Ces derniers, qui selon lui seraient responsables des mutilations de bétail et des enlèvements d'humains, ont passé un traité avec le gouvernement des USA leur permettant de construire une base souterraine secrète sous Archuleta Peak sur la réserve indienne Jicarillo près de Dulce (Nouveau Mexique). Les extraterrestres, cependant, seraient en passe de rompre le traité.

Par la suite Bennewitz déclare que les extraterrestres viennent à travers les murs de sa maison la nuit et lui injectent des produits chimiques. Il commence à garder des pistolets et des couteaux dans toute sa maison. Il finit par être hospitalisé pour "épuisement".

En 1985, Bennewitz se trouve dans un hôpital psychiatrique.

En 1989, Moore déclare avoir été recruté par un agent de l'AFOSI qu'il nomme Falcon, dans l'objectif de favoriser le délire de Bennewitz afin de mieux s'en débarrasser. Selon Moore, Bennewitz aurait posé problème aux militaires de Kirtland qui craignaient que celui-ci n'enregistre les communications radio codées de la base. Pendant 4 ans au moins, Moore aurait participé à une campagne de désinformation comprenant, outre la manipulation de Bennewitz pour lui "confirmer" ses croyances sur l'existence de "gris" dans la base souterraine de Dulce, la diffusion de fausses informations telles les documents MJ (supposément avec l'aide de Jaime Shandera) ou document Aquarius, avec la complicité d'informateurs comme Robert Collins et Doty.

"The Paul Bennewitz case revisited," Saucer Smear Finney, Dee: "The Mental Destruction of Paul Bennewitz" Coppens, Philip: "Driving Mr. Bennewitz Insane", UFOgate. "UFO Landing Near Kirtland Air Force Base", NICAP