Au lieu d'enquêter sur les apparitions d'ovnis, on ferait mieux d'enquêter sur les gens qui les signalent - Hynek, J. Allen: 8 novembre 1965

Exemples de témoins dans des affaires d'ovnis

Qui sont les gens qui témoignent avoir vu des ovnis et combien sont-ils ?

Combien ?

Selon divers sondages Attention toutefois à ne pas confondre sondages d'échantillons représentatifs de la population et statistiques sur les témoins d'ovnis. Les Catégories Socio-Professionnelles ne sont pas les mêmes par exemple, les personnes déclarant avoir vu un ovni au sens strict de phénomène aérien non-identifié, et donc le plus souvent pas quelque chose à l'allure explicite d'appareil extraterrestre représenteraient près de 10 % de la population Faites l'expérience : dans une réunion d'au moins 10 personnes, demandez si quelqu'un a déjà vu dans le ciel un phénomène étrange qu'il n'a pas pu identifier (en l'assurant de ne pas le couvrir de ridicule bien entendu).

En outre, plusieurs études officielles Celle de Blue Book, voir Ruppelt, E. J.: "The Hierarchy Ponders", The Report on Unidentified Flying Objects, 1956 Lee, Aldora: "Public Attitudes Toward UFO Phenomena", Scientific Study of Unidenfied Flying Object, 1969 indiquent que parmi les témoins, seuls 10 % environ signaleraient leurs observations. Le reste ne le ferait pas pour diverses raisons, notamment :

  1. la conviction que ce qu'ils ont vu était normal mais leur a semblé extraordinaire pour une raison ou une autre qu'ils n'ont pas comprise
  2. la peur du ridicule.

Ces raisons invoquées sont généralement les mêmes, que l'on interroge des témoins effectifs ou des témoins potentiels.

Qui ?

On a tenté de classer les témoins de différentes manières :

  • par Catégorie Socio-Professionnelle (CSP), souvent dans le but sous-jacent de prouver que seuls des gens non-éduqués verraient des ovnis, ou au contraire d'invoquer un argument d'autorité en montrant que des gens très respectables et compétents voients des ovnis. Jusqu'ici toutes les études en la matière ont montré que les témoins se répartissent normalement entre CSP Ce qui ne signifie pas qu'ils se répartissent équitablement en taux de méprises par exemple, les plus qualifiés comme les pilotes n'étant pas forcément les meilleurs en la matière contrairement à une idée reçue par rapport à la population globale Population globale majoritairement non témoin d'ovnis, et dont les sondages montrent que ce sont plutôt les personnes jeunes et de condition sociale favorisée qui sont enclins à croire aux ovnis — et non pas les personnes peu éduquées comme le veut une idée reçueAlexis, G.: "A propos d'un phénomène spatial non identifié dénommé 'OVNI'", Phénomènes Spatiaux n° 48, juin 1976, pp. 3-10 Westrum, R. M.: "Science and Social Intelligence about Anomalies: The Case of UFOs", Social Studies of Science, vol. 7, n° 3, 271-302, 1977..
  • par risque de déformation :
    • témoin de 1ère main : personne déclarant avoir elle-même observé directement un ovni.
    • témoin de 2ème main : personne tenant son témoignage d'un témoin de 1ère main, ou l'ayant observé indirectement (photo, film, résidu ou document disparu)
    • témoin de 3ème main : personne tenant son témoignage d'un témoin de 2ème main
    • hypnose
  • par type de témoignage :
    • contactés (souvent mystiques)
    • enlevés
    • autres (grande majorité)

En fait on peut difficilement les catégoriser, hormis peut-être le fait qu'il s'agit un peu plus d'abord des gens vivant près de la nature ou qui circulent beaucoup de jour comme de nuit. Des gens aussi qui n'ont pas peur de venir raconter leur observation soit parce qu'ils ont confiance en celui auquel ils parlent, soit parce que l'émotion a été plus forte que la peur du ridicule Kervandal, G.: Déclaration publique, conférence au GEPA, 21 mai 1976.

Loftus, Elizabeth F.: Sur la fragilité du témoignage Méheust, Bertrand: Science-fiction et soucoupes volantes, 1978