{{$first?'':' & '}}{{aa.lastName}}, {{aa.firstName}}: ,
Richard Shaver
Shaver

"Dick" Shaver naît en 1907. Moyennement instruit, il travaille un moment dans l'industrie sidérurgique. Il vit à Barto (Pennsylvanie).

En , Shaver envoie à Amazing Stories une longue lettre dans laquelle il déclare entendre depuis des années des voix pendant qu'il soude. Ces voix lui expliqueraient comment les Deros, des créatures vivant sous terre, contrôlent la vie à la surface de la Terre à l'aide de rayons maléfiques. Raymond A. Palmer, rédacteur-en-chef du journal, voit là une histoire passionnante. Howard Browne, un rédacteur de télévision associé de Palmer à l'époque, se souvient :

Au début des années 1940s, une lettre nous arriva de Dick Shaver dans l'objectif de révéler la "vérité" sur une race de monstres, nommés "Deros", vivant sous la surface de la Terre. Ray Palmer la lut, et me la donna pour commentaire. J'en lus un tiers, la jetta à la poubelle. Ray, qui adorait montrer à ses éditeurs 1 ou 2 astuces du métier, la sortit de la corbeille, la publia dans Amazing, et une marée de courriers arriva des lecteurs qui insistaient sur le fait que chaque mot de cela était vrai, ayant été eux-même harcelé par les Deros pendant des années.

Suivant son flair, Palmer va donc publier les récits de Shaver, quitte à les remanier, et entâme avec lui une correspondance régulière.

Comme "preuve", Shaver a joint à son courrier un alphabet qu'il décrit comme celui de la Lémurie, un continent qui aurait été submergé dans l'Océan Pacifique il y a des années de cela, emportant avec lui une puissante civilisation. Cet alphabet est supposé nous enseigner les vérités primales des gens et des choses.

Lettre Définition
A Animal
B Be (être)
C See (voir)
D L'énergie néfaste générée par le Soleil
E Energie
F Fécond
G Générer
H Humain
I I (je)
J Idem à G
K Kinetic (cinétique), dans le mouvement et l'énergie
L Life (vie)
M Man (homme)
N Ninny (enfant)
O Orifice, source
P Puissance, pouvoir
Q Quête
R Horreur, présence d'une grande quantité de D
S Soleil, qui émet D
T Force bénéfique, l'opposé de D
U You (tu, vous)
V Vital, "ce que Mesmer appelle le magnétisme animal" selon les termes de Shaver
W Will (volonté)
X Conflit, parfois D et T en opposition
Y Why (pourquoi)
Z Zéro, ou quand T et D s'annulent l'un-l'autre
Le numéro d'Amazing Stories de Mars 1945, contenant la nouvelle de Shaver 'I remember Lemuria!'
Le numéro d'Amazing Stories de , contenant la nouvelle de Shaver Je me souviens de la Lémurie

Par exemple, le mot "cat" se traduit par "voir animal force bénéfique", ce qui est préférable à "dog", qui signifie, "Force néfaste orifice générer". Cela n'est pas toujours aussi simple. Shaver accole parfois certaines lettres pour modifier le sens d'un mot : "Dero" par exemple, est traduit littéralement par "Force négative Energie Horreur Orifice", bien que Shaver traduise souvent "ro" comme une partie du mot "robot" (bien que les "Deros" ne soient pas des robots et ne possèdent pas le T final de "robot". L'étymologie, lorsqu'elle n'est pas strictement alphabetique, ne suit aucune logique apparente. Pour utiliser l'alphabet de Shaver, il faut se cantonner strictement aux définitions ci-dessus, sans quoi cela devient confus.

En , Palmer publie l'alphabet de Shaver dans un numéro d'Amazing Stories. Palmer ré-écrit la plupart des lettres de Shaver et la 1ère Shaver, R. S.: "I remember Lemuria !", Amazing Stories, mars 1945, B. G. Davis est publiée dans le numéro de d'Amazing Stories sous la forme d'une nouvelle de 31 000 mots. Dans cette nouvelle l'auteur affiché, Shaver, commence par relater au lecteur ses souvenirs encore vifs de sa vie en tant que Mutan Mion, qui vivait il y a des milliers d'années de cela à Sub Atlan, une des grandes cités de l'ancienne Lémurie.

Une marée de lettre arrivent sur le bureau de Palmer, de personnes déclarant elles aussi avoir rencontré les deros. Chester S. Geier, un des contributeurs réguliers du magazine, crée le Club du Mystère Shaver pour gérer tous ces courriers et "enquêter" à la recherche de "preuves" de l'existence des Deros.

Shaver et Palmer devant le 'Shaver's shack'
Shaver et Palmer devant le "Shaver's shack"

Howard Brown se souvient de cette époque d'effervescence :

Palmer se rendit en Pennsylvanie pour parler à Shaver, le trouva assis sur un paquet de choses qu'il avait écrites sur les Deros, en acheta le moindre morceau et passa un contrat pour en avoir plus. Je pensais que c'était les foutaises les plus insensées dans lesquelles j'aurais pu m'engager. Palmer le sortit et doubla le tirage de Amazing en 4 mois.

A la fin de 1945, Amazing Stories tire à 250 000 exemplaires/mois, un chiffre surprenant pour un magazine de science-fiction bon marché.

Dans le cours des 2 années entre , des milliers d'américains voient au moins un numéro de Amazing Stories et sont au courant du mystère Shaver et de toutes ses implications déconcertantes. Nombre de ces personnes restent dehors à scruter le ciel vide dans l'espoir de voir, eux aussi, comme les lecteurs de Amazing Stories, quelque chose de merveilleux.

Autoportrait
Autoportrait de Shaver

Cependant tous les lecteurs ne sont pas aussi enthousiastes. Certains sont même furieux, persuadés qu'une vaste fumisterie est en marche, qui ne va avoir pour résultat que de faire passer les fans de science-fiction pour des hurluberlus, ou pire. Une lettre du lieutenant de l'armée Ellis L. Lyon dans le numéro de exprime la préoccupation sur l'impact psychologique du "mystère Shaver" :

Ce qui m'inquiète à ce sujet est qu'il existe quelques, et peut-être un grand nombre de lecteurs qui pourraient accepter que ce mystère Shaver comme basé sur des faits, de la même manière que Orson Welles avait présenté son invasion depuis Mars, par la radio il y a des années de cela. Il est bien sûr impossible pour le lecteur de chercher à vérifier vos "discussions" et "commentaires de lecteur", qui sont en fait des lettres de lecteurs et créditées à un rédacteur de l'équipe de Amazing Stories, déclenchant des tempêtes pour maintenir l'intérêt dans vos théories de fiction. Cependant, si les lettres sont généralement l'oeuvre des lecteurs, il est attristant de voir la réaction que vous avez causée dans leurs cerveaux embrumés. Je parle des lettres de personnes ayant "vu" les traînées d'échappement de vaisseaux à réaction ou "ressenti" l'influence des radiations de sources souterraines.

Les magazines concurrents ne se privent évidemment pas de faire monter la polémique :

Amazing Stories essaie toujours de convaincre tout un chacun que les BEMs régissent le monde depuis leurs grottes. Et j'en accusais les Démocrates. "Les Grands Dieux et les Petits Termites" était le meilleur récit de ce numéro. Mais Shaver, auteur de "La Terre de Kui" aurait du arrêter d'écrire. Il est répugnant. Et les éditeurs de AS auraient du rejoindre le sergent Saturn sur le wagon et arrêter de boire ce Xeno ou les BEMs des grottes les attrapperons Lunarite du .

Vers 1948 ces protestations amènent Ziff-Davis à ordonner l'arrêt de ces séries "réalistes". Howard Browne se souvient de cette brutal coup d'arrêt aux histoires de Shaver : Lorsque je prenais les rennes à la suite de Palmer en 1949, je vis une fin abrupte du mystère Shaver - annulant pour plus de 7000 $ de scripts.

En 1952 ses théories sont mentionnées dans le magazine Life.

Par la suite Shaver fait de la peinture et de la sculpture. En 1962 il quitte Amherst (Massachusetts) pour Lanark (Arkansas), où il vit avec sa femme Dorothy durant de nombreuses années. Il meurt à Summit (Arkansas) en novembre 1975 "Obituary notices", Daily Journal de Stevens Point, 14 novembre 1975 < Paijmans, Theo.

Références :