Jean Plantier
Plantier "La théorie du Lieutenant Plantier, par Jean et Michel Plantier", Le Cercle, 31 octobre 2009

Dans sa jeunnesse, Plantier écrit une thèse sur l'évolution humaine et en particulier les techniques humaines.

En Plantier est officier pilote en AFN, et plus que sceptique sur les observations de soucoupes volantes rapportées par la presse à cette époque. Mais un jour 2 officiers de son groupe, 1 pilote et le médecin militaire, observent du sol à partir de 2 endroits différents, à la même heure, un disque brillant avec les 3 caractéristiques scientifiquement inexplicables à l’époque : silence absolu, accélération stupéfiante, luminosité extrême. Leur témoignage l'ébranlent fortement. Il approfondit ses recherches et découvre que d'autres caractéristiques signalées par les témoins corroborent ses hypothèses de jeunesse Troadec, J.-P.: "'Les dossiers secrets' de l'Armée de l'Air française", RUP, 2012-03-19.

C'est alors qu'il écrit un 1er article sur ce sujet dans la revue interne de l'Armée, en , présentant une hypothèse sur le fonctionnement des soucoupes volantes Plantier, J. (lieutenant): "Une hypothèse sur le fonctionnement des 'Soucoupes Volantes'", Revue Mensuelle de l'Armée de l'Air, n° 84, 1953-09, p. 219 : en partant du principe qu'il est possible d'appliquer à chacun des atomes (ou des noyaux atomiques) présent dans un volume donné, une force proportionnelle à leur masse, orientable et modulable à merci théorise que l'énergie contenue dans les rayons cosmiques pourrait fournir la force propulsive à laquelle il fait référence Plus tard, Claude Poher théorisera à son tour qu'une énergie présente partout, sous la forme de particules nouvelles nommées "Universons", pourrait fournir aux ovnis l'énergie nécessaire à leur déplacement.

Couverture du livre de Plantier publié en 1955
Couverture du livre de Plantier publié en 1955

Les conséquences de cette proposition sont qu'un disque et un cigare tels que ceux décrits par les témoins sont capables de créer une pesanteur intrinsèque qui devient orientable et propulsive. L'originalité de cette étude réside principalement dans le fait qu'elle intègre les aspects les plus déconcertants des observations d'ovnis : un silence absolu à grande vitesse dans l'atmosphère, une résistance thermique incompatible avec celle des métaux connus, le vol habité malgré les températures, les accélérations fantastiques et les changements d'aspect. Toutes ces particularités que l'on impute aux apparitions d'ovnis et que la communauté scientifique déclare invraisemblables se trouvent d'un même coup amalgamées dans une théorie unitaire. Plantier, sans chercher à prouver l'existence des "soucoupes volantes", ni à entrer dans de hasardeuses descriptions techniques, propose avec cette pq>onstruction de l'esprit, comme il la nomme, la 1ère hypothèse cohérente de leurs évolutions. Son étude pousse même le souci jusqu'à prévoir des manifestations secondaires qui n'ont pas encore été observées. Certains témoignages confirmeront la justesse de ses vues.

Cette année-là Aimé Michel travaille à la rédaction de son 1er livre sur les ovnis Michel, A.: Lueurs sur les soucoupes volantes, Mame, 1954. Traduit The truth about flying saucers (Criterion Books 1956) grâce au CSI, et y postule l'existence de systèmes de propulsion "électrogravitationnelle" pour les soucoupes, s'inspirant de la théorie de Plantier, mais sans rien affirmer de catégorique.

En , Plantier publie un petit livre où il développe sa théorie présentée 2 ans plus tôt Plantier, J.: La propulsion des soucoupes volantes par action directe sur l'atome, Mame 1955 / Etudes et Découvertes, Paris.

Plantier décède en .

Roussel, Robert: OVNI - Les vérités cachées de l'enquête officielle, Albin Michel 1994, ISBN 2-226-06646-2