Méheust
Méheust

Méheust naît le . Il vit près de Diges (Yonne), et lors de la vague d'observations de , il apprend qu'une soucoupe se serait posée près de chez lui. Toute la région ne parle que de ça, et le cas fait la une de l'Yonne Républicaine.

Il se met à lire de la science-fiction, engloutit Jules Vernes avant d'entrer en 6ème.

En il va voir René et Francine Fouéré du GEPA, s'abonne à leur journal Phénomènes spatiaux, et commence à mène de premières enquêtes pour eux Comme celle du cas de Jabreilles-les-Bordes en juillet 1970. En 1971 il rencontre Aimé Michel qui l'impressionne grandement, et le motive même pour entâmer ses études de philosophie. Il devient professeur en la matière, sociologue, éthnologue (Paris 7) et membre associé du CNRS.

Science-fiction

En , Méheust parle de la coïncidence science-fiction et soucoupes volantes Méheust, B.: Science-fiction et soucoupes volantes, une réalité mythico-physique, Mercure de France, 1978, réédité chez Terre de Brume, 11 mai 2007 . Bien qu'il n'y conteste pas une composante physique chez certains cas d'ovnis (il sous-titre d'ailleurs son ouvrage une réalité mythico-physique), ce travail contribue à une montée de l'HPS, alors en vogue à ce moment.

Magnétisme animal

De , il s'intéresse au magnétisme animal.

Enlèvements

Il s'occupe aussi, non pas tant d'une éventuelle réalité des ovnis mais de celle des témoignages. Il qualifie de de "ravis" ceux qui se croient victimes d'un enlèvement, et ne les différenciera pas des "fairy struck" ou des "fadas" Méheust, B.: En soucoupes volantes - vers une ethnologie des récits d'enlèvements, Mercure de France, 1985, ISBN 2-902702-71-X. Réédité Imago, 1992.

Vague belge

En , bien que membre du comité de rédaction de OVNI Présence, Méheust est sceptique par rapport à la vague d'observation qui a lieu. Cependant, il se passionne pour le dossier : il s'intéresse à la fiabilité des témoignages, et aux éventuels mécanismes psychiques, individuels et collectifs qui pourraient en rendre compte. Sans parvenir à une conclusion définitive, il arriveà la conviction qu'il y a bien, dans cette vague "atypique", un noyau de phénomènes difficiles à réduire, quelle que soit leur nature :

Dix ans s'étant écoulés, on commence à avoir une profondeur historique suffisante pour jauger les thèses qui avaient été suggérées (ou assenées) au début de la vague : l'hypothèse américaine, et celle des aérostats télécommandés d'origine privée. Incontestablement, ces thèses avaient subi l'usure du temps. Quant à l'hypothèse socio-psychologique, s'il n'était évidemment pas possible de l'éliminer, elle devenait parfois fort coûteuse. Il y a bien eu entre et , dans l'Est de la Belgique, un ensemble de phénomènes qui, à mes yeux tout au moins, demeurent encore inexpliqués Lettre de promotion de Méheust, B.: Retour sur l' "Anomalie belge" : réflexions et perplexités sur une vague de soucoupes volantes restée inexpliquée - tout bien pesé et jusqu'à preuve du contraire , Le Livre Bleu Editeur, Marseille, 2000, ISBN 2-912607-01-9.

En Méheust obtient un doctorat de Sociologie à l'université Paris I - Sorbonne. En 1999 sa thèse est publiée par Les Empêcheurs de Penser en Rond sous la forme de 2 gros livres totalisant 1200 pages Méheust, B.: Somnambulisme et médiumnité, tome 1 : Le défi du magnétisme, ISBN 2843240662, Synthélabo, Les empêcheurs de penser en rond, 1999 Méheust, B.: Somnambulisme et médiumnité, tome 2 : Le choc des sciences psychiques, ISBN 2843240689, Synthélabo, Les empêcheurs de penser en rond, 1999. Son livre retrace l'histoire des recherches, des théories et des concepts engendrés autour de la question des potentiels cachés de l'être humain depuis la fin du 18ème siècle. C'est aussi un panorama sans concession des méthodes de l'institution pour expulser du champ scientifique les sujets d'étude jugés trop dérangeants ou aberrants... et donc une mise en perspective historique et sociologique de cette attitude "rationaliste", née lors de la controverse autour du "somnambulisme magnétique".

Aujourd'hui Méheust, sans exclure la réalité et la nature possiblement extraterrestre de quelques rares observations, considère que la première chose à faire est débarasser toute la masse des témoignages de cas victimes "retro-ufologie" (interprétation/adaptation d'observations triviales comme étant de nature extraterrestre) Méheust, B.: "Retour sur la vague belge et sur la coïncidence science-fiction/soucoupes volantes", GREPI.

Auteur de :

L'observatoire des Parasciences
B.P. 57
La plaine
13444 Marseille CEDEX 1