{{$first?'':' & '}}{{aa.lastName}}, {{aa.firstName}}: ,

Quel danger peut-il jamais venir du raisonnement ingénieux et de l'enquête ? Le pire sceptique speculatif que j'aie jamais connu était un bien meilleur homme que le meilleur dévot et bigot superstitieux Hume, D.: lettre à Gilbert Elliot, 1751-03-10

Hume

Hume naît le dans le Berwickshire (Ecosse) et est éduqué chez lui jusqu'à être matriculé à l'Université d'Edinbourgh vers de l'âge de 12 ans. Il étudie le droit les quelques premières années, puis l'abandonne pour l'étude en autodidacte de la philosophie. Au cours de cette époque, il commence à avoir de sérieux doutes sur la religion. Il met en question l'existence de Dieu et étudie la Dictionnaire de Bayle sur ces questions. Vers l'âge de 30 ans il publie un traité sur la nature humaine Hume, D. A Treatise of Human Nature, 1739-1740, et est moins qu'enthousiaste quant à la réaction du public à cet ouvrage (on l'accusera même de racisme suite à des travaux ultérieurs où il prétendit un moment l'infériorité des "races" noires Aaron Garrett: "Hume’s Revised Racism Revisited", Hume Studies Volume XXVI, n° 1 (April, 2000) 171-178). Il tente d'obtenir une position à l'Université d'Edinbourgh, devient tuteur puis secrétaire du général Saint Clair. Tout en remplissant ces différents services, Hume retravaille son traité sous une forme plus simple Hume, D.: An Inquiry Concerning Human Understanding, publié en 1748.

Hume tente à nouveau de devenir professeur à l'Université de Glasgow, sans succès. La philosophie de Hume n'est pas pas bien reçue par le clergé, ce qui compromet son admission aux postes professorals auxquels il prétend. Il devient alors bibliothécaire à la Bibliothèque des Avocats d'Edinbourgh. Là, il réalise une histoire de la Grande Bretagne The History of England, From the Invasion of Julius Caesar to The Revolution in (-). D'après certaines sources, Hume arrêta d'écrire sur sa philosophie à cette époque parce qu'il était satisfait de ce qu'il avait déjà écrit. Il est aussi pratiquement excommunié de l'Eglise d'Ecosse vers cette époque.

Hume est bien connu et a des amis à divers moments tels des gens comme Adam Smith, Edward Gibbon, James Boswell et (pendant un moment) Jean-Jacques Rousseau. Il est très apprécié de tous ceux qui le connaissent et est connu pour sa gentillesse, et ce n'est pas plus évident que lorsqu'il vient en France en et reçoit un accueil de héros.

Hume tombe malade d'une affliction gastro-intestinale (certains parlent de cancer, d'autres de dysentrie et colite) et meurt en après une longue maladie. Alors qu'il était malade, il fit des arrangements pour que ses Dialogues sur la religion naturelle soient publiés de manière posthume et rencontre ses amis.

Hume était un sceptique et son scepticisme s'appliquait à toutes choses, y compris la religion. Il débattu contre l'"argument de la conception" de l'univers, arguant que toutes les societés n'ont pas créé de religions et que la moralité est et ne devrait être basée que sur la nature humaine et non pas la récompense/punition divine.

Auteur de :