Sigle de l'Air Research and Development Command, commandement de la recherche et développement de l'USAF, dont les QG sont situés à la base de Bolling (Holloman ?).

Le , l'ARDC lance pour l'USAF la première fusée expérimentale automatique X-8-AJ (AeroJet General X-8 Aerobee, projet MX-1011, originellement désignée RTV-A-1; Aerojet Model XASR-2; 1er lancement le à la base d'Essais de White Sands à Alamogordo par le Applied Physics Laboratory).

En , en réponse à une demande de l'ARDC de déclassification du rapport final du projet Twinkle, le Bureau Consultatif Scientifique de cet organisme oppose son véto, de peur que l'absence d'explication des phénomènes de "boules de feu vertes" n'amènent une nouvelle fois certains scientifiques à déclarer qu'il s'agit bien d'objets de conception humaine.

Le , le New York Times publie un article relatant la visite officielle du lieutenant-général Donald Putt de l'ARDC sur le site la compagnie Avro à Malton, où il rencontre le docteur O. M. Solandt du DRB canadien, et se déclare impressionné par la maquette d'un appareil VTOL du "Project Y".

En il est déplacé à la base de l'USAF de Bolling où est basé l'ARDC, en tant que Directeur Adjoint du Personnel du Renseignement. A ce poste, il est moteur de l'intégration de l'ATIC dans la communauté de R&D de l'USAF. Cela se produit en avec la création de la FTD et son affectation à l'AFSC, un mariage qui va durer 30 ans.

Références :