Le Comité Belge pour l'Etude des Phénomènes Spatiaux succède à la SOBEPS (après la dissolution de cette dernière le ) dans le but d'assurer la continuité des activités de recueil de témoignage et enquête, mais avec une structure informelle et des moyens moindres (plus de revue, ni local, ni bibliothèque, ni cotisation ou vente d'ouvrages).

Il rassemble quelques anciens collaborateurs et enquêteurs, regroupés autour de Patrick Ferryn (coordinateur) et Léon Brenig.